G&Co Aime

FrenchEnglish

Les Vins

Un peu, beaucoup, passionnément … par Patrick Faus

Un peu

 

Mas de la Dame – AOC Baux de Provence

descendantes

L’AOC date de 1995, année où les deux sœurs Anne Poniatovski et Caroline Missoffe reprennent le domaine hérité de leurs grands parents et géré par régisseur à ce moment-là. Aidées, conseillées et entrainées par Jean-Luc Colombo, elles deviennent totalement vigneronnes et s’installent définitivement au domaine.

terres_mas

Un vignoble de 57 hectares, dont une cinquantaine en production aujourd’hui, est l’atout des french sisters, avec la majorité des parcelles exposées au sud donnant de belles concentrations. La biodynamie est ici un phénomène presque naturel grâce à la nature rocailleuse du sol et surtout au vent incessant, réputé dans la région et même au-delà. Les traitements sont donc légers et parcimonieux.
L’apport de Colombo fut surtout de mettre en avant les qualités intrinsèques de certaines parcelles, diminuer les rendements, enlever les vieux foudres, préférer les fûts de chêne et les petites cuves pour affiner les assemblages. De ce travail sont nées de nouvelles cuvées au nom évocateur « Coin Caché », « Gourmande », « L ‘Infernal » et d’autres.

ef41014d3bd6c0cb8809804b3f2238d0_frontCoin Caché, blanc, 2012 – IGP Alpilles
Issu de nouvelles parcelles plus récentes, cette cuvée est encore en IGP Alpilles.
Cépages : sémillon, roussanne, clairette. Un bel élevage sur lies durant presque une année donne un blanc élégant au doux parfum de fruits blancs, avec une bouche toute en finesse, fruitée et bien équilibrée, grâce à une acidité attendue dans ce terroir. Servir à 12° environ sur des artichauts barigoule pour rester local, des langoustines justes saisies, ou des fromages de chèvre.
Prix : 21,50 € en cavistes.

d0af88bb42e6feb07aa0832d07ccc05e_frontLa Stèle, blanc, 2013 – AOC Baux de Provence
Cépages : rolle, roussanne, clairette. Élevage sur lies durant six mois. Le rolle majoritaire dans l’assemblage donne tout son potentiel de finesse et de fraîcheur à ce vin jeune et pimpant. Fruité, et avec une belle rondeur due à l’élevage, il sera idéal à l’apéritif sous la tonnelle, mais il peut lui aussi s’acoquiner avec les fromages de chèvre qui ne manquent pas dans la région. Servir à 12° environ.
Prix : 9,70 €

13520 Les Baux de Provence
masdeladame@masdeladame.com
www.masdeladame.com

 

Beaucoup …

 

Château Sanctus – Saint-Emilion Grand cru

SANCTUS.11.07.14©ANAKA-117

LB-068Il y a trois étapes importantes dans l’histoire récente du Château Sanctus. En 1997, la Cogepa devient l’unique propriétaire du Château de la Bienfaisance qui compte un peu moins de 14 hectares. En 1998, le groupe lance une série d’investissements puis annonce l’arrivée de Stéphane Derenoncourt pour une étude approfondie des parcelles du domaine. Il va les séparer en deux : Sanctus « la crème du vignoble de la propriété » et La Bienfaisance. 2015, le château est rebaptisé Château Sanctus en référence au premier vin de la propriété.
BF 2012 photo 2La Bienfaisance de Château Sanctus 2012
Saint-Emilion Grand Cru
Cépages : merlot (85%), cabernet franc. Élevage en barriques de 12 à 16 mois et assemblage en cuves avant mise en bouteille. La présence majoritaire du merlot lui donne une rondeur sympathique qui va permettre de l’apprécier assez jeune sinon dès maintenant. Un vin encore discret cependant, presque léger, mais d’une belle souplesse et parfaitement soyeux en bouche ce qui n’est pas le moindre de ses charmes. Un joli travail de la nouvelle sommelière – maître de chai Caroline Gaullier, dont 2012 est le premier millésime. Servir sur des grillades de bœuf ou d’agneau, ou un foie gras poêlé, à 17° environ.
Prix : 18 € chez les cavistes.

33330 Saint-Christophe des Bardes
contact@chateau-sanctus.fr
www.chateau-sanctus.fr

 

Passionnément …

 

Prieuré Saint Jean de Bébian

Pezenas-entree-Bebian-avec-rosiers-500x300

Grand Vin du Languedoc

On ne présente plus ce domaine historique où dès les années 1970 les cépages plantés allaient devenir les références et les incontournables de la région. Les sols sont à la hauteur de l’histoire avec ces 43 parcelles si variées et différentes qui donnent à Bébian une des plus belles mosaïques géologiques dont on puisse rêver pour un vignoble.

CHAIS 03

Trois personnes ont marqué cette histoire. Alain Roux qui a créé le domaine tel qu’il est aujourd’hui en plantant des cépages inédits en Languedoc, syrah, grenache, et mourvèdre et de la meilleure origine, mais en conservant les cépages traditionnels de la région (cinsault et carignan) puis en ajoutant les cépages de Châteauneuf-du-Pape : roussanne, marsanne, bourboulenc, grenache gris, entre autres…

8j4qu4hbEn 1991, Chantal Lecouty, alors journaliste et propriétaire de la Revue du Vin de France reprend le domaine avec la même philosophie, « faire des grands vins méditerranéens, à savoir concentrés, complexes, élégants, de garde. Solaires et typiques du Sud ». Pari réussi jusqu’en 2008.

Alexander Pumpyanskiy devient le nouveau propriétaire dans le même esprit en conservant les compétences et le talent de Karen Turner, œnologue, arrivée au domaine en 2004.

Une récente dégustation a montré et démontré à nouveau l’excellence de la majorité de ces vins. Des blancs d’une grande complexité aromatique qui se magnifie avec le temps, et des vins rouges, élégants, équilibrés, et d’une rare finesse.

eeeecd53Prieuré Saint Jean de Bébian rouge 2009
Cépages : syrah (45%), grenache (30%), mourvèdre (25%). Petit rendement (25 hl/hectare), vinification et élevage séparés par cépage. Le soin exceptionnel apporté pour ces deux étapes donne un vin magnifique grâce à une superbe alliance de la syrah et du grenache, tout deux grandioses. Un millésime fruité, puissant, équilibré et délicieusement suave. Un très beau vin. Servir en bouteille à 16° sur un caneton aux navets, un agneau au romarin ou un simple jambon de montagne.
Vente chez les cavistes – 26 € (départ cave).

Prieuré Saint Jean de Bébian rouge 2012
À nouveau, on retrouve cet assemblage parfait et cet équilibre exceptionnel. Le côté fruité est encore plus présent dans ce millésime qui a tout d’un futur grand. Un joli jeune homme qui va bien grandir dans les trois années à venir. Un vin d’une élégance époustouflante. Servir en bouteille à 17° sur de belles grillades ou un dessert aux fruits rouges.
Prix (départ cave) : 26 €

s6ymlg64Prieuré Saint Jean de Bébian blanc 2013
Cépages : roussanne (60%), clairette du Languedoc (15%), Picpoul (15%), grenache blanc (10%). Vinification séparée par cépage et élevage sur lies de 12 mois en barriques. Un vin quasiment sublime. Sans doute parmi les meilleurs blancs du Sud de la France à l’exception peut-être des blancs de Châteauneuf-du-Pape, dont il est très proche cependant. Il lui manque juste un poil de maturité, preuve de cette vieille peur du Languedoc de la surmaturité. Un nez magnifique, d’une rare complexité, une bouche qui allie élégance et fraîcheur avec une grande ampleur. À goûter au moins une fois si ce n’est déjà fait. Servir en bouteille à 14°, sur des poissons, langoustines au citron, et des volailles.

Route de Nizas
34120 Pézenas
www.bebian.com
info@bebian.com

Haut de page