G&Co Aime

FrenchEnglish

Jocelyn Herland rejoint Le Taillevent début avril 2020

 

Jocelyn Herland 2

Après le départ pour le moins précipité et inattendu du chef David Bizet qui venait d’obtenir une deuxième étoile, pour les lustres du Peninsula, les cuisines du Taillevent étaient ouvertes à un talent sûr et confirmé. Le choix de Jocelyn Herland, jusqu’à alors chef du Meurice avec deux étoiles Michelin, parait tout à fait judicieux. Pour l’avoir découvert au Dorchester à Londres juste avant l’obtention de sa troisième étoile, on peut dire que Le Taillevent prend un très bon départ pour de nouvelles aventures.

Désireux d’entamer une nouvelle séquence de son parcours, il rejoint aujourd’hui le 15 rue Lamennais, où il va retrouver une clientèle initiée, exigeante et curieuse qu’il connaît bien, et à qui il va pouvoir dévoiler sa cuisine, aussi savoureuse que lisible, aux inclinaisons souvent végétales. Affirmer son style et exprimer pleinement sa créativité, voilà la mission que les propriétaires lui ont confiée : « Je ne pouvais pas rêver d’un défi plus exaltant. Le Taillevent est l’une des adresses les plus mythiques de Paris. »

Jocelyn Herland

Jocelyn Herland a travaillé aux côtés du Chef Alain Ducasse pendant de nombreuses années, depuis le 59 Poincaré (3 * au guide Michelin) où il débute en 1997 jusqu’au restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée, avant de rejoindre en 2007 Alain Ducasse at The Dorchester à Londres en tant que chef exécutif où il obtiendra 3 étoiles. En 2016, il rentre à Paris pour prendre les rênes des cuisines du Meurice-Alain Ducasse.

Au Taillevent, sous la supervision d’Antoine Pétrus, double Meilleur Ouvrier de France Sommellerie et Maître d’Hôtel, il se réjouit de collaborer avec l’équipe de Baudoin Arnould, directeur du restaurant, de François Josse, chef pâtissier et d’Anastasia Tess, chef sommelière, pour imaginer des accords aussi judicieux que complémentaires.
A l’instar des frères Gardinier, qui s’inscrivent comme des « passeurs de patrimoine », il a à cœur de s’appuyer sur l’histoire pour écrire l’avenir.
Affaire à suivre… de très prés

Haut de page