G&Co Aime

FrenchEnglish

Vignoble de Fronton

Retour ou renaissance ? par Patrick Faus

Vignes - copie

 

Le Fronton serait un des plus anciens vignobles de France, implanté à l’époque des Romains. Qui l’eut cru, tant cette appellation traditionnellement dédiée presque exclusivement aux vins rouges et rosés qui s’étend au nord de la ville de Toulouse, est peu connue du grand public, sauf localement bien sûr.

L’AOC, auparavant nommée Côtes-du-frontonnais, repose sur des sols pauvres et secs à base principalement de graviers. L’avantage est de donner des vins bien constitués. Ainsi, et globalement, les rouges sont assez puissants lorsqu’ils sont issus du cépage exclusivement local, la négrette. Depuis, d’autres cépages ont été introduits et les vins rouges à base de cabernet, syrah, ou encore gamay sont plus souples.

Morgane et Nicolas dos - copie

Cette appellation a inspiré deux jeunes œnologues, formés à l’école bordelaise, pour reprendre en mains et surtout faire revivre le Château Terre Fauve (joli nom !) tombé dans l’oubli depuis quelques années. Morgane Jouan et Nicolas Baudet, 27 ans chacun, relancent ce domaine de quelques 11 hectares composé de vignes de 50 à 80 ans pour la négrette et de vignes centenaires pour les variétés blanches.

Bien ancrés dans leur époque et ses nouveaux codes, ils ont entrepris, depuis l’année 2020, un grand pas vers la conversion en agriculture bio, un respect pour la biodiversité, une refonte des bâtiments, et la création de nouvelles cuvées. En prime, une approche ouverte sur le monde artistique avec plein de projets de design des cuvées, des happenings, et autres expositions d’artistes, sans doute locaux. Dans tous les cas, les premières cuvées sont prometteuses.

Château Terre Fauve rouge, 2019

chateau detouree - copie

Cépages : négrette (50%), syrah, cabernet sauvignon

Non collé, non filtré, en un mot : nature, avec en prime un élevage en amphores de grès et barriques de chênes français âgées. Peu d’intrants donc mais léger ajout de souffre indispensable pour la conservation en bouteille.
On retrouve bien les caractéristiques de ce cépage particulier : de la puissance mais avec de la souplesse due aux cabernet et syrah. Beaucoup de fruits rouges, et de belles notes d’épices en font un vin hautement recommandable qui ouvre de nouveaux horizons pour cette appellation. Bon rapport qualité/prix pour 10 €.

 

Bel Air Fauve, rouge, 2019

Bel Air sur tonneau

Cépages : négrette (60%), syrah, cabernet sauvignon

Elevage en cuves béton et toujours pas d’intrants mais un poil de souffre pour la conservation. On retrouve les fruits rouges et les épices avec, en prime, des aromes discrets de violette typique de la négrette, ici largement majoritaire. Il gagne en souplesse ce qu’il perd en puissance, ce qui en fait un joli vin agréable et frais, complémentaire de son cousin Château Terre Fauve. Prix attrayant : 6 €.

unnamedChâteau Terre Fauve
31620 Fronton
Tél : 06 10 95 46 80
www.chateauterrefauve.com

Haut de page