Restaurants

FrenchEnglish

Spritmuseum Restaurant par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Soupe aux oignons doux et grillés © P.Faus

 

… Petter Nilsson is back !…

 

Petter Nilsson, bien connu des gourmets parisiens et d’ailleurs. LE chef suédois de Paris qui attirait les food maniacs et les amateurs de bistronomie naissante dès 2006 dans son restaurant « plus bobo tu meurs », La Gazetta à Paris (XIème). Le fooding était en émoi, le Figaroscope y mettait du cœur comme prévu. Il y avait des plats « mode » mais parfois ni fait ni à faire, avec des alliances certes provocantes mais qui n’allaient nulle part. Fin de l’aventure parisienne du sieur Nilsson en 2012 pour préserver sa vie familiale puisque sa femme avait toujours refusé de s’installer à Paris.

Petter Nilsson au passe © P.Faus

Retour en terre natale et chef depuis peu d’un nouveau restaurant situé dans le Musée des spiritueux à Stockholm, nouvellement ouvert. Vaste salle, cuisine immense et ouverte avec finition des plats sous le passe devant les clients, confort suédois, décoration minimale, mais une équipe qui démarre à fond, un accueil et un service à la fois souriant et sérieux sinon concentré devant l’importance de la tache et le Michelin « Nordic Countries » aux abois.

Petter Nilsson travaille toujours dans son style avec moins de frime, moins de dépendance du buzz parisien, sachant que Stockholm est plus calme mais aussi tendue vers un nouveau chef auréolé d’une réputation flatteuse à Paris. Une cuisine plus « suédoise » dans le choix des produits bien sûr, avec beaucoup d’exigence sur les origines, et cette tendance scandinave du respect sinon de l’adoration idolâtre devant le produit. De belles assiettes qui claquent en saveurs, d’autres sur le fil, mais toujours un homme passionnant. Une carte du lunch et du dîner qui change chaque jour pas mal de propositions. Ça vit, ça bouge, c’est inspiré, et c’est le plus souvent bon. Ce jour-là…

Omble chevalier & chou rave © P.Faus

Mise en bouche impeccable et fort originale : Boudin noir, concombre, œufs d’omble chevalier servi avec une petite tasse de thé noir.
Soupe aux oignons doux et grillés, chaude, épaisse, presque rustique, mais des oignons pas très goûteux. Reste la texture et la douceur du chaud…
Omble chevalier cru et chou rave, tout en subtilité.

Asperges grillées, poutargue, yaourt séché © P.Faus

Asperges vertes grillées, yoghourt séché et poutargue, un bon exemple d’alliances sur le fil sauvé par la qualité et la cuisson des asperges… servi avec un « Sayonara Pas pour tout l’monde » 2012 de Touraine, aux raisins très mûrs mais nerveux et riche.

Coq poché, orties, épeautre © P.Faus

Coq poché, orties, épeautre, beau ratage, manque de saveur du coq car poché donc mou et fade.
Par contre, un dessert franchement grandiose : Pommes cuites dans le foin, mises en compote, fleurs d’érable, ice cream.
Délicieux Mandelmussla, des petites tartelettes aux amandes, ici avec de la bergamote.

Un beau parcours, un voyage agréable, de beaux produits pour une cuisine à la fois maîtrisée et inventive.

Djurgardvägen, 38
Djurgarden
115 21 Stockholm
Tél : 46 8 12 13 13 09
restaurant@spritmuseum.se
www.spritmuseum.se
Déjeuners : tous les jours
Dîner : du mardi au samedi inclus.
Carte : 40 € environ

 

Lire la suite: Den Gyldene Freden

Retrouvez la totalité des articles « Reportage Stockholm » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandco.com/tag/reportage-stockholm/

Haut de page