Restaurants Paris

FrenchEnglish

Brasserie L’Eclectic par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

ECLECTIC__0075Ils ont déjà le Bon dans le XVIème, Ma Cocotte au Marché Saint-Ouen, les voilà avec la première brasserie du nouveau centre commercial Beaugrenelle. Bien joué. Salle immense mais cependant chaleureuse avec ses coins, recoins, niveaux différents, des tables rondes, carrées, des clins d’oeil à leur designer favori Philippe Starck qui avait décoré les deux restaurants précédents. Le nouveau concepteur du lieu, Tom Dixon a fait le maximum pour le faire oublier. Vue imprenable à travers les grandes baies vitrées sur la Seine et la Maison de la Radio sur l’autre rive.

Tout est « brasserie » : l’ambiance, la clientèle éclectique, l’accueil efficace, le service motivé, et la carte qui décline les classiques du genre d’aujourd’hui. Une carte à forte tendance « américaine », typée « brunch », avec des spécialités de viandes en provenance de chez Olivier Metzger, des fruits de mer, des hamburgers, du Fish & Chips, un Semainier à venir, et des haricots verts en hiver…

Oeufs BénédicteLes œufs Bénédicte sont gros, avec bacon, tranche de tomate (pourquoi ?), un bun et de la sauce hollandaise. Copieux pour le moins, impressionnant presque, et très honnête au final malgré la sauce un peu figée par le passage au four et peu citronnée. Une entrée qui peut facilement être un plat. THE filet de bœuf de 280 g est dans le même esprit de plat généreux avec une viande tendre, bien saisie, des frites qui se tiennent, une béarnaise bien sur l’estragon, et 44 € quand même. Remarquable et rare de nos jours le Foie de veau Tom Dixon, belle pièce à la cuisson demandée avec une purée qui rattrape sa légère fadeur par sa texture parfaite.

ECLECTIC__0184Perdu au milieu des desserts, le Paris-Brest de Conticini devrait retenir tous les suffrages mais paraît presque trop subtil et minimaliste par rapport au monstre de Pain perdu et caramel au beurre salé, en fait une énorme brioche, chaude, glace à côté pour un ensemble si mou qu’il en devient presque écœurant. Un dessert pour ado attardé et affamé.

Carte des vins en devenir, mais déjà bien en Bordeaux. Vins au verre de 6 € à 15 € dont un Saint-Estèphe Franck Phélan (second vin de Phélan Ségur) rouge intéressant mais comme souvent servi sans la bouteille et dans des verres à vin vraiment peu avenants. Ouverte à la mi-décembre, la brasserie est parfaitement cadrée, formatée, étudiée pour plaire sans vagues à une clientèle de 7 à 77 ans. Cuisine efficace sinon géniale, et bien tournée dans l’ensemble. Tout est au point, ça roule, on peut y aller sans soucis…

ECLECTIC__0302Brasserie L’Eclectic
7, rue Linois
75015 Paris
Tél : 01 77 36 70 00
www.restauranteclectic.fr
M° : Charles Michel
Voiturier
Service continu de 11h à minuit
Ouvert tous les jours
Carte : 50 € environ

Haut de page