Restaurants Paris

FrenchEnglish

Pirouette par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Cochon Ibérique, truffes, purée grand-mère

… un des meilleurs bistrots de la capitale. Pas plus, mais pas moins…

Un petit bistrot, une station de métro pas loin, pas de jet d’eau et ce n’est pas Pigalle mais les Halles… ou ce qu’il en reste. Justement ce petit coin de paradis façonne de la bonne nourriture de bistrot comme on en rêve toujours et qui souvent tourne au cauchemar à la sortie. Dans la rue Mondétour, qui a abrité longtemps un des phares de la cuisine traditionnelle « Pharamond » aujourd’hui l’ombre de lui-même, le restaurant Pirouette regroupe à lui seul toutes les qualités et sans forcer son talent, sans communication hystérique et sans playboy en cuisine. Reste l’assiette.

Soupe artichauts, truffes, œuf parfaitDeux repas ces derniers mois avaient suffi pour spotter cette table dans sa vérité naturelle. Le dernier repas, d’une simplicité biblique mais d’une force de goût remarquable, a balayé les dernières hésitations. Tommy Gousset est en cuisine et Jean-Marie Fréchet est à l’orchestre, et nous sommes en présence d’un des meilleurs bistrots de la capitale. Pas plus certes, mais pas moins non plus.

Soupe d’artichauts, artichaut poivrade, feuilles de moutarde, truffes, œuf parfait, à savoir cuit à 45° pendant x temps. Bientôt ils le feront cuire à 10° pendant 48 heures ! Seule et unique concession à la modernité ambiante. Faute avouée à moitié pardonnée. Sinon le plat est très bien, chaleureux, bien sur l’artichaut, savoureux et épais pour le côté nourrissant. Le nourrissant c’est leur truc à Pirouette. La preuve : un Cochon Ibérique bien cuit, bien saisi, jus de cuisson, truffes, et purée grand-mère.

Riz au lait, caramel beurre saléC’est beau, presque émouvant, trop bon pour être vrai, que ce soit le cochon ou la purée que nos grands-mères ne faisaient d’ailleurs pas aussi bien car elles avaient moins de types de pommes de terre à disposition. À la moulinette ? Quand même pas mais délicieux. Dessert régressif comme on les aime : Riz au lait, bien cuit, bien laiteux, au caramel beurre salé. Excellent.

À part ça, on trouve des bouteilles pour tous les goûts, et pour tous les prix mais assez doux de toute façon, l’ambiance est certes bruyante le soir mais sympathique, le décor est tendance « suédois », le service est jeune et motivé, et tout va bien. À découvrir, à redécouvrir, y aller, et à y retourner.

IMG_9843 - copiePirouette
5, rue Mondétour
75001 Paris
Tél : 01 40 26 47 81
M° : Etienne Marcel
Fermé dimanche
Menu déjeuner : 19 € (2 plats)
Carte : 40 € environ

Haut de page