Restaurants Paris

FrenchEnglish

Petrossian par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

… un excellent menu démocratique et consensuel… Petrossian nous voilà !…

Petrossian - Chef Julien ViolletQuel plaisir de pénétrer dans la belle salle de restaurant au premier étage de Petrossian le cœur léger, l’âme en fête, et l’appétit en bandoulière. Jusqu’à aujourd’hui, le vulgum pecus devait casser sa tirelire pour pénétrer dans ce lieu dédié à la haute gastronomie de la mer dont le caviar était et est toujours le plus noble représentant. Lorsque l’on apprend que la maison lance un menu au déjeuner à 35 €, on se frotte les yeux, et on fonce dans le temple du saumon.

Et c’est vrai. Il est là … entrée, plat, dessert, 35 €. L’affaire de la saison ? Sans aucun doute grâce à des produits remarquables et au talent du nouveau chef Julien Viollet qui a pris ses marques avec une maestria étonnante et semble à l’aise dans le rafraichissement de la cuisine de Petrossian qui avait une légère tendance depuis quelque temps à s’endormir sur son nom et son histoire. Un menu parfaitement conçu, plein de fraîcheur, de saveurs justes et franches, des assiettes joliment présentées, avec des tentatives d’alliances réussies dans l’air du temps.

 

Petrossian - Saumon Petrossian, concombre, pastèque, aneth © P.Faus - copie

Dès l’amuse-bouche, on comprend l’histoire, la suite et la fin. Divers dés de poissons braisés aux baies de genièvre, sauce moutardée servie à part. Goûteux et délicat.
Saumon Petrossian origine Ecosse, concombre, pastèque, aneth : qualité évidente et palpable du saumon, fraîcheur du plat et alliance assez osée mais réussie entre le gras du poisson et l’aqueux de la pastèque.

Petrossian - Dorade, chutney de courgettes et abricots © P.Faus

Dorade, chutney de courgettes et abricots : cuisson parfaite de cette savoureuse dorade, en accord avec la douceur du chutney.
Crémeux citron, sorbet verveine citron : un pur délice tout en subtilité et fraîcheur, idéal pour la fin d’un tel repas.

Petrossian - Oeuf mollet, épinards, caviar © P.Faus

A noter à la carte, un superbe œuf mollet, épinards, flanqué d’un excellent croque monsieur au caviar. Conseil du sommelier pour ce repas : un Macon-Azé 2011 du Domaine de La Garenne. Bien vu.
Accueil parfait, service idem, ambiance quand même très Petrossian au déjeuner et un moment de table à l’excellent rapport qualité/prix. Une réussite.

Petrossian - Salle du restaurantPetrossian
144, rue de l’Université
75007 Paris
Tél : 01 44 11 32 32
www.petrossian.fr
M° : Invalides
Fermé dimanche & lundi
Menu déjeuner : 35 € (3 plats)
Menus : 90 €
Carte : 90 € environ

Haut de page