Restaurants France

FrenchEnglish

Carré Llorca

à Nice par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

… un des meilleurs nouveaux bistrots de la ville …

Carré Llorca - Alain LlorcaLe chef Alain Llorca est une figure importante de la Côte d’Azur. Méritée de surcroit. L’enfant de Cannes est passé par les fourneaux et entre les mains de quelques pointures de l’époque du genre Christian Morisset au Juana, Dominique Le Stanc au Negresco et Alain Ducasse à Monaco. Il dirigera d’ailleurs Le Negresco après Le Stanc. En 2001, coup de tonnerre, il décide de reprendre l’ultra mythique Moulin de Mougins de Roger Vergé, et gagnera deux étoiles au Michelin jusqu’en 2008 où il décide de prendre les cuisines du Juana, à Juan-les-Pins avec les nouveaux propriétaires. Mauvaise pioche. Il s’en va deux ans plus tard et ouvre son restaurant et hôtel Alain Llorca, à La Colle-sur-Loup dans l’arrière pays niçois (* Michelin). Depuis, il a ouvert une école de cuisine et trois bistrots, le Café Llorca à Vallauris, à Monaco, et le Carré Llorca à Nice.

Situé aux portes du Vieux-Nice, à deux pas du Cours Saleya, le décor est plutôt moderne, assez chic mais très plaisant. Accueil impeccable du propriétaire Alexandre Carello, deux niveaux lumineux, douce climatisation, belles tables en olivier d’Italie, cuisine ouverte avec à sa tête une chef espagnole, Gabriela Stocker Martinez, qui travaille avec Llorca depuis pas mal de temps. Confiance et efficacité. Le chef conçoit la carte, courte mais ciblée sur les beaux accents de la ville, qui change environ toutes les trois semaines. Ça tourne, ça travaille et très bien !

 

Carré Llorca - Strozzapretis cuisinés comme un risotto aux Pérugines, tomate et basilic. © P.Faus

Une attaque foudroyante : fantastique Strozzapretis (pasta) cuisinées comme un risotto, tomates, basilic, superbe cuisson, sauce tomate parfaite et le tout plein de saveurs !

Carré Llorca - Sardine du pays à la ricotta, marjolaine, à la niçoise © P.Faus

Remarquable Sardines du pays à la ricotta et marjolaine, à la niçoise, fraîcheur, subtilité, et puissance des goûts.

Carré Llorca - Encornets farçis à la niçoise, vinaigrette encre de seiche, tomates © P.Faus

Beauté de l’assiette et force des saveurs encore pour les Encornets farcis à la niçoise, vinaigrette à l’encre de seiche, tomates.
Un léger faux-pas avec une Morue fraîche rôtie, tomates confites, galettes de socca (farine de pois chiche), vinaigrette balsamique, l’ensemble un peu sec (trop de socca), et chacun joue pour soi dans l’assiette.

Carré Llorca - Pavé de turbot, jus ibérique, chou fleur…© P.Faus

Par contre, un excellent Pavé de turbot parfaitement rôtie (saisi et moelleux), jus ibérique, chou fleur, petits pois, haricots verts, goûteux, sauce superbe, un grand plat…
Desserts, pâtisseries de Jean-Michel Llorca, frère d’Alain, dont un bouleversant Baba au rhum, chantilly.

Très belle cave à vins dans le restaurant avec un très beau choix de vins de la région à découvrir impérativement, soit en bouteilles soit au verre.

Une belle cuisine, très maîtrisée, mais aussi pleine de fraîcheur et de naturel. Des saveurs bien marquées, et des alliances subtilement réalisées. Le meilleur de la Provence est dans les assiettes, à des prix fort doux. Tant mieux !

Carré Llorca - Intérieur frais© P.FausCarré Llorca
3, rue de la Préfecture
06300 Nice
Tél : 04 93 92 95 86
contact@carrellorca.com
www.carrellorca.com
Parking Saleya à proximité
Fermé dimanche
Menu déjeuner : 19 € (2 plats) – 26 € (3 plats)
Carte : 35 € environ

Haut de page