Restaurants Paris

FrenchEnglish

Chez Julien par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Chez Julien - Terrasse

… un chef français, un second japonais, le duo fonctionne à merveille, ou presque …

Chez Julien - Salle du restaurantCe n’est pas tous les restaurants qui peuvent prétendre être à l’ombre de la magnifique église Saint-Gervais. Julien, oui. Qui peut proposer une belle terrasse dans une rue piétonne donc au calme ? Julien, oui. Qui se situe à deux pas du Marais, des bords de Seine et en face de l’ïle Saint-Louis ? Julien, oui. Qui possède une salle au plafond Art Nouveau datant de 1900 et des poussières ? Julien. Autant dire qu’avec de pareils atouts, été comme hiver, le restaurant est fort prisé par une clientèle autant parisienne qu’internationale et qu’il vaut mieux prévoir sa venue un ou deux jours avant, surtout le week-end.

Et on mange chez Julien ? On pourrait penser que cela reste tout à fait secondaire, le plaisir des yeux balayant l’intérêt de l’assiette. Ce fut le cas longtemps même sous le règne de Costes qui posséda le lieu durant quelques années. Aujourd’hui, propriété du sieur Allard (par ailleurs boss des bistrots Pamela Popo, Vins des Pyrénées et Roger la Grenouille), les progrès sont nets avec un bon chef en cuisine, Jean-Philippe Lebœuf, et son second, le japonais (incontournable de nos jours) Hideo Uemura. Formation classique et cuisine française pour le premier, touches décalées et actuelles pour le deuxième, le duo fonctionne à merveille. Plats sérieux, bien faits, pas d’aventures excessives, l’assiette n’est pas là pour prendre la vedette mais pour agrémenter un beau décor pour que celui-ci se transforme en un repas assez réussi.

 

Chez Julien - Asperges vertes, moules

Asperges vertes, moules, sauce au curry, impeccables sur une bonne idée d’alliance pas évidente.

Chair de tourteau, avocat au wasabi, roquefort, frais, jeune et encore une alliance bim boum, mais ça marche et ça fait moderne.
Salade de petits pois où on les cherche dans une énorme montagne de salade verte. Sans intérêt.

Chez Julien - Cabillaud à la grenobloise © P.Faus

Superbe Cabillaud à la Grenobloise, cet apprêt qui accompagnait traditionnellement la raie dans l’ancien temps, ici agrémenté de pak choï (chou chinois) et d’un caviar d’aubergines. On est loin de Grenoble mais le plat est fort plaisant dans ses saveurs.

Chez Julien - Tartelette citron © P.FausLe Châteaubriand, à la cuisson demandée non respectée, est servi avec une sauce au poivre et des frites « maison ». Bof…
Par contre, la Cannette est tout à fait recommandable dans sa générosité, son goût, et son accompagnement discret.
La Tartelette maison au citron meringué est dans les normes.

Illustration parfaite d’une affaire bien réussie, parfaitement gérée, et oh bonheur, où l’on ne se moque pas du client avec un service efficace et féminin pluriel, un accueil en fonction du monde, et une carte des vins sans histoires particulières.

Chez Julien - Vue miroirChez Julien
1, rue du Pont Louis Philippe
75004 Paris
Tél : 01 42 78 31 64
M° : Hôtel de Ville / Pont-Marie
Voiturier
Ouvert tous les jours
Menu déjeuner : 24 €
Carte : 55 € environ

Haut de page