Restaurants Paris

FrenchEnglish

Frame par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

(c) Petra Mezei - IMG_3554

… des plats originaux avec des légumes et certains fruits qui viennent de l’immense potager à quelques pas du restaurant …

(c) Arpad Pinter, Balint Ordogh -9408Ça fait longtemps que l’on ne parlait plus de la Californie. Après les décennies mythiques et mythifiées, après les mouvements étudiants débouchant sur la reconnaissance de n’importe quelle demande de n’importe quelle minorité agissante, le grand état de l’Ouest s’est endormi doucement sur ses lauriers, presque repu de n’avoir plus rien à attendre. L’Est lui a repris la main, New York renaît de ses cendres et en gastronomie comme en presque tout, it’s the place to be, comme on dit à Paris.

(c) Petra Mezei - IMG_2787 - copieLa Californie devrait plaire à la France pourtant avec sa diversité (presque) pacifique de plusieurs communautés comme les asiatiques, les latinos et les anglo-américains. Un mélange qui se retrouve en musique mais aussi en gastronomie. Le chef californien du restaurant Frame ( FR, pour France, et Ame pour Amérique), Andrew Wigger, est tout à fait dans cette mouvance. Dans les influences, dans les produits, dans le style, on sent ce besoin de nourriture saine, organique, mélangée et mélangeant allégrement les différentes composantes de sa région, surtout latino-américaine en générale et mexicaine en particulier.

Il le fait avec mesure et talent la plupart du temps. La carte qu’il a mise au point pour le nouveau restaurant, ouvert il y a quelques semaines, est représentative de cet esprit. Du Frame burger aux boulettes asiatiques en passant par le golden state couscous, le taco de poisson, ou le short cake, le panorama est complet. Une identité forte, des plats originaux avec des légumes et certains fruits qui viennent de l’immense potager à quelques pas du restaurant. Sans doute, le plus grand parterre de végétaux dans Paris intra-muros (600 m2) où le chef va piocher joyeusement certains de ses légumes et de ses fruits. En bon Californien et fils d’agriculteurs du Missouri, le chef adore !

Nous aussi ! Surtout que certains plats sont de véritables odes à la fraîcheur et aux saveurs des légumes.

Salade de notre jardin © P.Faus - copie

La Salade de notre jardin en est un parfait exemple, à base de fenouil, fleurs du jardin, radis et granola maison. Une petite merveille !

Houmousau pesto, chips maison © P.Faus - copie

Même esprit avec le Houmous frais, un peu sec mais très parfumé au pesto et ses extraordinaires chips de pommes de terre maison. Deux brochettes pour suivre à la 12 :

Brochettes de gambas,citronnelle © P.Faus  - copie

Gambas grillées à la citronnelle, BBQ coleslaw anodin, et une sauce cocktail au wasabi bien relevée, ou de Poulet mariné au cumin et graine de coriandre, patate douce, carottes, et roquette salade, un beau plat exotique aux saveurs bien marquées.

Le Cabillaud poêlé, ragoût de haricots Berlotti (haricots secs du nord de l’Italie) tomates grappes, courgette, purée de petits pois à la menthe et beurre blanc de mangue pimenté, ressemble à un plat végétarien mais avec de beaux légumes, pas tristes, une cuisson impeccable pour un beau plat généreux et une harmonie bienvenue avec tous ces ingrédients.

Normalement, le sucré terrorise les belles californiennes mais pas le chef… ni nous.

Fruits & baies West Coast, citron et miel © P.Faus - copie

Agréable Sélection de fruits de la West Coast, fruits et baies de saison marinés dans le citron et miel, en fraîcheur et une sauce si douce et goûteuse…

Shortcake fraises, chantilly - copie

Petite déception avec le Shortcake aux fraises macérées à l’huile d’olive, zeste d’orange et chantilly (superbe !), un peu bourratif mais n’est-ce pas le destin du shortcake, même le meilleur ?

Carte des vins à la hauteur de l’exigence du chef avec une belle variété de choix. On retiendra, entre autres, le Saint-Joseph l’Elouede 2011 en blanc du domaine
les Vins de Vienne (4 €), et une syrah californienne remarquable de Boony Doon, cuvée Le Pousseur 2009 (5 €). Grande salle, moderne, éclairée, designée par Christophe Pillet, offrant toutes les positions du moment, assis à table, sur des chaises, des tabourets, au coin d’une table d’hôtes, seul ou en groupe. Amusant et original, et enfin de l’espace vital.

La cuisine d’Andrew Wigger ? Agréable, personnelle, goûteuse, définitivement américaine, bien faite, savoureuse, dans un mélange de plusieurs styles bien réussi. Un (vrai) restaurant américain est né… enfin !

20140404-9322Frame
28, rue Jean Rey
75015 Paris
Tél : 01 44 38 57 77
www.framebrasserie.fr
M° : Bir-Hakeim
Ouvert tous les jours
De 8h à 1h la semaine
De 10h à 1h le week-end
Salades : de 8 € à 15 €
Carte : 40 € environ

Haut de page