Restaurants France

FrenchEnglish

Restaurant du Vieux Pont

Nicole & Michèle Fagegaltier

à Belcastel (Aveyron) par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Le plus beau pont de France _  © P.Faus  - copie

… une maison idyllique …

Nicole FagegaltierAir connu, reconnu, mais toujours merveilleux. Comment se lasser et même ne pas s’émerveiller à chaque visite dans cette merveille de village, de la rivière Aveyron qui coule sous un des plus beaux ponts qui se puisse voir, et dans cette maison et ces deux sœurs formidables et si chères à nos cœurs.

Des sœurs en pleine forme après une belle saison d’été. Nicole et Michèle, ensemble pour une vie de travail et de bonheur simple, sans jamais abandonner leur poste en cuisine et en salle dans cette auberge laissée par leurs parents. Héritage, transmission, amour du travail bien fait, simplicité, sourire, bonheur donné et pris dans la salle du restaurant où l’on vient de partout depuis plus de trente ans. Au pied du village médiéval et de son château perché sur un promontoire, au bord du paisible Aveyron, et de ce pont incroyable. Calme, paisible, sereine, la France est belle à Belcastel.

Au fil des années, la cuisine de Nicole Fagegaltier a doucement évolué, changé, et le retour de son mari venant de chez Michel Bras, là-haut sur l’Aubrac, n’y est pas pour rien. Elle propose aujourd’hui une carte assez moderne, actuelle, aux énoncés à la fois précis et un peu précieux, mais toujours avec des produits locaux, parsemés ici et là de quelques touches exotiques, comme il se doit. Un équilibre fragile, mais bien maitrisé la plupart du temps.

Boudin noir, calamrs, purée de fenouil… © P.Faus  - copie

Sur une purée de fenouil pêche, calamars et boudins poêlés, tomate cerise, haricots verts et menthe bergamote. Un plat bien construit, de la douceur avec le choc du boudin noir, et une tendance un peu japonisante.

Carottes nouvelles, anis, ris d'agneau rissolés © P.Faus   - copie

Autour de carottes nouvelles et de l’anis, des ris d’agneau rissolés, huile de cardamome. « très rissolés » serait le terme exact et même trop, mais les légumes sont fort goûteux. Une belle entrée, quand même, savoureuse et subtile.
Saumon de fontaine du Larzac, beurre noisette, fleurs de serpolet. Subtil, doux, des alliances intelligentes et pleine de saveurs.
En arrivage du matin, une belle Poêlée de girolles. Sans commentaires… les champignons parlent d’eux-mêmes.

Porc noir de Bigorre,.sauce oignons doux, abricots secs, chou farci..;© P.Faus JPG - copie

Porc noir de Bigorre, sauce oignons doux abricots secs parfumés à la sauge, filet cuit longuement, chou farci de pieds, coustou (travers) braisé. Ouf ! Un plat remarquable en quatre versions, quatre parties du porc, quatre cuissons différentes, savoureux, rustique, et délicat cependant. Du terroir, mais toujours avec une touche de sophistication.
Plateau de fromages exclusivement régional avec de belles découvertes. Un pari départemental gagné.
Puis, les desserts vinrent. Le sucré n’inspire-t-il plus en cuisine ? La complexité et les présentations tarabiscotées ne marchent pas.

Pêche rôtie, , crème aux fruits secs, tuile pistache  © P.Faus  - copie

Des Reines-Claudes en beignets grossiers et pâteux, et une Pêche rôtie, fourrée d’une crème aux fruits secs, jus à la verveine, fruits rouges et tuile à la pistache, trop compliquée et trop de saveurs.
Où l’on constate que la cuisine de Nicole Fagegaltier a perdu en naturel ce qu’elle a gagné en sophistication. A-t-elle gagné au change ?

IMG_2346 - copieLa carte des vins est toujours remarquable. Élaborée par le sommelier Gilles Héliez, elle est riche dans toutes les appellations avec un beau travail sur les vins de la région.
Service efficace, souriant, proche, et Michèle Fagegaltier qui règne sur la salle avec une aisance et un rayonnement magnifique. Une maison idyllique.

Restaurant du Vieux Pont (* Michelin)
12390 Belcastel
Tél : 05 65 64 52 29
www.hotelbelcastel.com
Fermé du 2 janvier au 17 mars
Fermé dimanche soir, lundi, mardi midi, sauf en juillet – août
7 chambres de 85 à 105 €
Menu : 32 € (déjeuner semaine)
Menu : 50 € (3 plats)
Menu : 60 € (4 plats + fromages)
Menu : 80 € (5 plats + fromages)
Carte : 65 € environ
Réservation indispensable

Lire la suite: Aux Caprices d’Aubrac

Retrouvez la totalité des articles « Reportage Aveyron » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandco.com/tag/reportage-aveyron/

Haut de page