Le Cinq

FrenchEnglish

L'équipe du Cinq en pleine forme © P.Faus - copie

Le Cinq par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Le chef Christian Le Squer et les Fraises, chantilly, chocolat blanc…© P.Faus  - copie

… Le nouveau et hallucinant « Déjeuner Gourmand » de Christian Le Squer …

 

Éblouissant Christian Le Squer ! Éclatant de talent, de jeunesse d’esprit, de créativité, foisonnant d’idées et d’envies de mettre au point des plats comme nulle part ailleurs.
Cela fait maintenant plus de six mois que le chef s’est installé dans les cuisines du restaurant Le Cinq. Six mois de mise en place, de cadrage, d’essais, mais surtout son arrivée fut une bouffée d’air frais dans ce palace d’un classicisme un peu figé.

IMG_8115.© P.Fausjpg

Aujourd’hui, il a pris ses marques et la mesure des changements à apporter. Tout virevolte : les cartes, les menus, les cuisines en travaux pour les agrandir, les rendre plus performantes, ouvrir un nouvel espace restaurant à tendance méditerranéenne, maintenant que La Galerie est un gastro à part entière, mais cependant plus abordable (cf. rubrique Restaurants Paris).

Il vient de mettre au point son nouveau « Déjeuner Gourmand », proposé le midi exclusivement, qui durera ainsi tout l’été jusqu’à la rentrée de septembre. C’est un festival d’inventions, de saveurs incroyables et pratiquement chaque plat vous laisse béat d’admiration et surtout vous régale ce qui est finalement le désir obsessionnel de Christian Le Squer. Qu’il se rassure, c’est le cas !

L’amuse-bouche déjà… Une merveille qui vous prend par surprise : asperges, givrée d’asperges, et cerises. C’est beau, surprenant et génial. Tout Le Squer.

homard_39249_1 - copie

Salade de Homard bleu, pamplemousse, beurre blanc. L’énoncé seul est messager de plaisirs délicats. C’est le cas. La cuisson au-delà de la perfection car la bête est d’abord marinée dans le beurre salé puis rôtie. Un beurre blanc d’anthologie, le petit coup de fraîcheur et d’acidité du pamplemousse, et c’est le chef-d’œuvre.

oignon_gratine__39194 - copie

La Gratinée d’oignons à la parisienne, contemporaine. C’est le plat qui devrait entrer au patrimoine de L’Unesco. Emblématique du travail du chef, elle le suit et le suivra partout. Il faut la goûter puis la regoûter régulièrement pour voir une pensée et un savoir-faire au travail. Tout fin et délicat quand le plat arrive puis c’est l’explosion de saveurs en bouche. L’oignon n’est plus jamais le même après cette expérience.

Merlan en filet, rôti à la moutarde, kiwi iodé © P.Faus

Choix cornélien pour le plat entre deux chefs d’œuvre :
Merlan de nos côtes en filet rôti à la moutarde, kiwi iodé. On relit pour bien comprendre… En effet, un plat étonnant, surprenant, puissant, parfaitement équilibré entre la finesse un peu rustique du merlan et la gifle de la moutarde. Les deux se tirent vers le haut et soudain c’est la révélation et tout se met en place pour découvrir et même défricher des alliances de saveurs uniques.

Riz noir légèrement fumé,crémeux de boudin noir, jus passion © P.Faus  - copie

Deuxième option, tout aussi hallucinante, sinon plus. Un plat de concours, une beauté noire qui vous arrive sous le nez, dans une assiette d’une blancheur immaculée, comme une portion de tarte mais noir de noir. Black is black ! Riz noir légèrement fumé, enrichi d’un crémeux de boudin noir, jus passion. Il fallait y penser, le faire et le servir. Quel talent d’équilibriste des goûts et des couleurs, quelle puissance retenue de ce plat à partir de produits rustiques, quelle délicatesse en bouche, quelle gourmandise au sens premier sinon primaire du terme. Le chef créé des saveurs d’une originalité époustouflante et dans ce menu, tout du long, on change de monde à chaque plat, le seul lien étant la surprise, la découverte et le plaisir.

Un petit pré-dessert quand même. Presque rien, juste trois bouchées de folie pure et puis s’en vont. Chantilly au café, glace à la mûre. Et voilà le travail ! Exceptionnel.

Fraises au naturel, chantilly, granité pétillant, chocolat blanc © P.Faus - copie

Les desserts ? Encore un choix, racinien celui-là. Fraise au naturel, chantilly, granité pétillant, chocolat blanc. Du beau, du bon, du savoureux, du fin. Finger de caramel à la fleur de sel, givrée de citron. Simple et beau comme un lever de soleil sans nuages sur les côtes bretonnes. D’où vient le chef…

Christian Le Squer est donc en ébullition. Il a une vitalité dans sa cuisine qui ébouriffe. Christian Le Squer est l’un, sinon le plus important créateur, compositeur de saveurs que nous ayons. L’homme vous donne un bonheur sans nom et sans limites et toujours avec son sourire d’adolescent qui vous a joué un bon tour. Si un repas comme ce « Déjeuner Gourmand » ne vaut pas trois étoiles… alors il faudra organiser des stages de formation et d’initiation aux mystères du guide rouge. En attendant, régalez-vous ! C’est unique !

Le chef Christian Le Squer et les Fraises, chantilly, chocolat blanc…© P.Faus  - copie

31, avenue George V
75008 Paris
Tél : 01 49 52 71 54
www.fourseasons.com/paris
M° : George V
Voiturier
Ouvert tous les jours
Menu « Déjeuner Gourmand » : 145 € (4 plats)

Haut de page