Petits-Déjeuners

FrenchEnglish

Flottes par Corinne Vilder

 

WP_20150529_012

… on peut compter sur la belle institution parisienne pour respecter tous les codes du petit-déjeuner…

 

Le comptoir d’un café ou d’une brasserie, c’est comme un marché : on y vient le cœur léger partager un moment entre gens du quartier, habitants, travailleurs ou simples passants. En tout cas, cet éclectisme matinal rend le moment unique en son genre surtout si l’environnement s’abstient de la sécheresse d’une modernité exacerbée. Il va s’en dire qu’on peut compter sur la belle institution parisienne, à deux pas de la place de la Concorde, pour respecter tous les codes du petit-déjeuner.

Fabrice derrière son comptoir

Chez Flottes, de bon matin, Fabrice, derrière son comptoir, a l’âme du passeur et la musique qu’il compose avec son café, ses tartines grillées et ses omelettes d’anthologie est celle que l’on souhaite entendre plus souvent ! Des petits riens pour certains mais on se met à rêver d’être ce client privilégié qui prend place sur un tabouret en disant « un petit café Fabrice s’il te plaît », empruntant le Parisien au bout du comptoir et se plonger derechef dans sa lecture. Parce qu’il sait que Fabrice tout sourire est déjà en train de lui composer un petit-déjeuner comme il les aime.

WP_20150529_018

En fait, ce que prépare Fabrice « à la minute » est à géométrie variable tant la carte est riche et variée – de l’assiette de jambon « Prince de Paris » aux croques Poilâne en passant par les crêpes maison – mais avec le rituel de faire lever le feuilletage et cuire les viennoiseries à l’heure du laitier pour les habitués qui viendront les déguster juste tièdes. WP_20150529_011 Sa dernière fournée est à 9H. Est-ce un hasard si certains bienheureux trempent presque tous à l’unisson leurs tartines ? Fabrice donne sa recette avec plaisir : « Je passe les tartines au gril et je les retourne à mi-cuisson pour que la couleur soit bien équilibrée. Et je reste devant pour m’assurer que tout se passe bien ! ». Ces deux coquines sont ensuite beurrées et servies avec des pots de confitures façon « maison ». Derrière son comptoir, sans en avoir l’air, Fabrice est le roi de la fête.

2, rue Cambon
75001 Paris
Tél. : 01 42 60 80 89
M° : Concorde
Petit-déjeuner, la semaine de 7 h à 11h30 et de 9h à 12h le dimanche.
Café : 2,50€ ; Café + croissant : 3,30 €.
Formule « Le Titi Parisien» avec boisson chaude, croissant & pain grillé, beurre & confiture, fruits pressés : 16 €
Formule « Le Gavroche» avec boisson chaude, croissant & pain grillé, beurre & confiture, fruits pressés et œufs à votre convenance : 19€

Haut de page