Restaurants France

FrenchEnglish

Le Couvent des Minimes

à Mane-en-Provence (04) par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

© P.Faus  7318 - copie

… En pleine nature, un ancien couvent transformé en une maison chic, au design décoiffant …

 

L’immense bâtisse se dresse au détour d’un petit chemin privé, imposante et ayant conservé tous les aspects extérieurs d’un couvent qu’elle était encore il y a peu.
Il suffit, non pas de passer le pont, mais de pousser la porte pour pénétrer dans un autre monde. Un univers de designer libéré des contraintes du confort et du chaleureux, un décor furieusement contemporain qui joue dans le lobby, les restaurants et les chambres sur le décalage vu et revu entre l’ancien et le moderne dans les matériaux comme dans les objets de décoration.

1virginiegarnier_080315_003 - copie

Le but final étant plus de surprendre et de mettre (presque) mal à l’aise que d’essayer de rendre chaleureux cet espace immense bien illustré par la grandeur du lobby ou siège également sous une belle voûte de poutres anciennes le salon et le bar. Accueil jeune et sympathique, ascenseur, long couloir à l’abri de la lumière, portes semblables à l’enfilade, et les chambres.

Spa

Il fallait s’y attendre, la salle de bains est transparente, partie intégrante de l’ensemble et à peine cachée par un verre brouillé. Bienvenue aux exhibitionnistes, les autres peuvent aller se rhabiller et ne comprennent rien à la déstructure du temps, de l’espace, et de l’intimité, cette chose étonnante qui provoque la curiosité et donc le désir. À tout montrer, on ne voit plus rien. Moderne donc, armoire, bar, frigo, formes déformées, couleurs vives, le tout un peu à l’étroit mais nous sommes dans d’anciennes « cellules » de nos chères sœurs.

IMG_7365 - copie

Par contre, le Spa est exceptionnel à base des produits de l’Occitane, où nous sommes sur le territoire. Tout le confort, tous les massages, tous les soins sont disponibles, hammam superbe, sauna, petite piscine, vélo de piscine intérieure avec vue à travers les grandes bais vitrées sur la (grande) piscine extérieure… Bref, tout pour être heureux et remis en forme.

Le Pesquier

Le bistrot de l’hôtel est une excellente manière de découvrir la cuisine du chef Jérôme Roy. Proche du restaurant gastronomique Le Cloître, elle est peut-être plus alerte et moins sophistiquée dans son approche. Le chef est arrivé il y a trois ans après un périple national et international du meilleur pédigrée : Thierry Marx à Bordeaux époque cuisinier classique, Michel Troisgros à Roanne, Séoul avec Pierre Gagnaire, l’ouverture des Airelles à Courchevel, et le voilà au couvent.

Le chef ...

Il a mis au point une carte originale, très travaillée dans les propositions des plats, dans les alliances, sans oublier la touche d’exotisme indispensable à tout chef de sa génération qui se respecte. Une cuisine très personnelle, inspirée par ses passages répétés chez les grands étoilés, qui joue sur des alliances originales, risquées parfois mais jamais inutiles. Finalement, au bout d’un repas, avec beaucoup de hauts et peu de bas, une étoile ne serait pas le scandale de l’année.

Crème et lamelles d'artichauts_parmesan © P.Faus

Clarté, limpidité, pour un premier plat superbe : Crème et lamelles d’artichaut. De la fraîcheur, de l’équilibre, la bonne idée des lamelles de parmesan pour parachever une excellente entrée pleine de saveurs.
Tomates farcies, basilic. Servies froides, trop froides, ce qui va annihiler les saveurs de la tomate et de la farce des légumes à l’intérieur. Trop bancal et une main un peu lourde sur le sel.

Agneau © P.Faus

Épaule d’agneau confite, ratatouille. Un plat manquant singulièrement de relief avec l’agneau en mollesse annoncée et une ratatouille qui n’en est pas une puisque les légumes sont coupés et présentés en brunoise. Un plat qui s’étire en longueur et finalement un peu tristounet.

Filet de dorade © P.Faus

Joli Filet de dorade, tendance exotique, très construit, original et voyageur. Une très belle réussite.
Desserts soignés, une Salade de fruits bien pour le petit-déjeuner et un beau et bon Baba qui termine le repas sur une note gourmande et optimiste.

Baba © P.Faus

La salle est amusante, pimpante dans ses couleurs kitsch, vaste, vue imprenable sur la piscine et les champs au loin et extension en terrasse pour les beaux jours, nombreux dans la région. Service enjoué, très bonne organisation, Peu de vins au verre mais bon choix cependant (11 à 13 €) et entrée de gamme bouteille à 35 €.

955-so-2013-galerie-photos-le-couvent-photo-background02-frLe Couvent des Minimes
Hôtel & Spa by l’Occitane
Chemin des jeux de Maï
04300 Mane-en-Provence
Tél : 04 92 74 77 77
reservations@couventdesminimes-hotelspa.com
www.couventdesminimes-hotelspa.com
Relais & Châteaux
Héliport
Parking – Voiturier
42 chambres de 150 € à 695 €
Spa de 65 € à 300 €
Ouvert toute l’année

Restaurant Le Cloître
Fermé lundi, mardi, et le midi sauf le dimanche
Carte : 100 € environ

Bistrot Le Pesquier
Menu : 45 € (3 plats)
Carte : 60 € environ

 

Lire la suite: La Bastide de Moustiers

Retrouvez la totalité des articles « Reportage Provence » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandco.com/tag/reportage-provence/

Haut de page