Restaurants Paris

FrenchEnglish

Fouquet’s Paris par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

11745409_943948682335002_8532270594823230148_n

… de Pierre Gagnaire point ou fort bien caché et apparemment pas dans les assiettes …

 

Mais que se passe t-il au Fouquet’s ? En fait rien. Cette continuité dans la médiocrité est-elle une sorte de fidélité à une histoire, à un passé, à une réputation catastrophique que l’on veut préserver à tout prix en une sorte de masochisme pervers ? De toute façon, la salle est pleine, d’hommes d’affaires affairés ou de touristes encore impressionnés par ce mythe aux pieds d’argile, alors pourquoi s’en faire ?

Autre question et d’importance : qu’est venu faire le chef Pierre Gagnaire dans cette aventure, espérons sans lendemain ? Il fut annoncé il y a quelques semaines à grand renfort de trompettes et tambours et nous allions voir ce que nous allions voir. Comme à l’habitude de Gourmets&Co de donner du temps au temps ou tout au moins aux chefs mettre en place un peu plus qu’une signature au bas d’un menu ou d’une carte, il semblait cependant en cette fin d’octobre que le moment fut venu.

Que nenni ! De Pierre Gagnaire point ou alors fort bien caché et apparemment pas dans les assiettes. Sur la carte « Carte élaborée en collaboration avec Pierre Gagnaire ». Tout s’explique, le chef élabore mais ne surveille la cuisine et les assiettes qui en sortent que de loin… de la rue Balzac si proche et pourtant si lointaine.

Résultat, pas de changements majeurs à table. Des plats un peu bancals, un peu vieillots sans le charme de l’ancien, et pour la plupart d’un intérêt très moyen.
Une Salade de pousse d’épinards curcuma, gingembre frais, copeaux de foie gras cru, vinaigre balsamique et figues sèches, un peu déséquilibrée par trop de balsamique et trop peu de foie gras pour rehausser la salade.
Carpaccio de bœuf bio Black Angus, râpée de chou fleur, raisins blonds, fromage chèvre, roquette, une grande assiette où l’on trouve l’entrée, le plat, fromage et dessert, donc un peu éparpillée dans les saveurs.

Colin, oignons, céleri motardé. © P.Faus  - copie

Colin au plat cuit sur un lit d’oignons doux grillés, céleri-rave à la moutarde. L’énoncé est clair et précis, pourtant il s’agit d’un colin pané (?) sur un lit de céleri (très) moutardé, agrémenté de trois quartiers d’oignons grillés mais pas assez cuits. A côté, un petit pot empli de légumes divers et servis à peine tièdes. No comment.

Merlan Colbert

Le Merlan Colbert est tel qu’en lui-même… (Cf. Rubrique G&Co Aime sur le Merlan Colbert) et là encore l’absence de Gagnaire se fait sentir.

Tartelette citron © P.Faus  - copie

Le Millefeuille Tradition Fouquet’s est unique en son genre, et la Tartelette citron est fort agréable et savoureuse.

Salle magnifique, accueil parfait, l’élégance des lieux et de la clientèle, une sorte de légende vivante aujourd’hui totalement hors-sol.

12143279_989945664401970_8422914564112490023_n99, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
Tél : 01 40 69 60 50
www.lucienbarriere.com
M° : George V
Voiturier
Ouvert tous les jours
Menu : 90 €
Carte : 120 € environ

Haut de page