Le Cinq – Christian Le Squer

FrenchEnglish

Gratinée d'oignons à la parisienne_contemporaine © P.Faus  - copie

Le Cinq

Christian Le Squer par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

©Gilles Dacquin 6649

… le chef créé des « goûts exclusifs » comme un parfumeur des « parfums exclusifs » …

 

Christian Le Squer est partout. Sur Facebook, à la télévision, dans les journaux. Il parle, informe, commente son travail et ce qui se passe dans sa cuisine pratiquement en direct. L’homme, le chef, est passé presque sans transition d’une discrétion excessive à une communication tous azimuts. Une nouvelle stratégie qui apparemment l’amuse, au moment où le Four Seasons est en passe de devenir le palace « gastronomique » de la capitale avec trois restaurants en état de marche. Et non des moindres : le Cinq, la galerie et le tout nouveau Le George.

Christian Le Squer demeure à la tête du navire amiral de l’hôtel. Le Cinq, et sa salle magnifique ou l’œil se pose partout et à chaque instant sur la beauté d’un décor en tous points parfaits et surtout dont on ne se lasse jamais. Le ballet discret et efficace de l’excellent service est un chef-d’œuvre du genre et lorsque le grand Eric Beaumard apparaît, la salle soudain n’est plus la même. Une présence, si riche, si enthousiaste et si rassurante. Le complice parfait pour un chef comme Christian Le Squer.

C’est donc peu de dire que Le Cinq tourne à grande vitesse, des cuisines à la salle et de la sommellerie à la pâtisserie. Un paquebot superbe et fringant qui file droit vers les sommets. Illustration parfaite avec le menu-déjeuner du Cinq qui permet une plongée dans la cuisine du chef, la découvrir, et l’actualiser, car en ce moment le chef va vite et foisonne d’idées pour ses nouveaux plats. Un excellent moyen de se regaler de ses dernières créations comme de retrouver avec un plaisir intact ses grands classiques. Il y a tout cela dans le menu-déjeuner Gourmand (quel joli nom fort approprié !) de Christian Le Squer, au Cinq, pour 145 €.

Amuses bouche divins © P.Faus  - copie

Les amuse-bouches sont un festival, un levée de rideau parfait, une entrée en matière idéale pour entrer doucement mais sûrement dans le monde du chef, avec tact et délicatesse. Une bouchée et puis s’en vont … mais quelles bouchées ! Une Gelée au Campari légendaire, un Cromesquis aux cèpes d’anthologie, et un Foie gras/mangue irrationnel, sans oublier le démentiel petit Kouglof au comté et au chorizo, posé sur table sans autre forme de procès, tiède et croustillant.

Anguilles fumées, pétales de betteraves © P.Faus  - copie

Les Saveurs « terre et rivière » sont une anguille parfaitement fumée, sur laquelle viennent se poser des pétales de betterave. Inattendue certes mais quelle superbe alliance ! La betterave explose en bouche dans un plat d’une exceptionnelle fraîcheur et dans un accord parfait. Une idée de génie, typiquement Le Squer qui arrive toujours là où on ne l’attend pas.

Gratinée d'oignons à la parisienne_contemporaine © P.Faus  - copie

Un classique maintenant, plus que cela, un plat d’anthologie, l’œuvre d’une vie, le plat absolu, toujours goûté toujours étonné et ravi. Gratinée d’oignons à la parisienne, contemporaine. On ne dit plus rien. Il faut la goûter une fois dans sa vie, sinon…

Spaghettis en timbale truffée de homard_cèpes © P.Faus  - copie

Une création, en beauté et en saison. Spaghettis en timbale truffée de homard, cèpes. Bel énoncé qui promet des plaisirs presque campagnards mais avec la touch Le Squer. C’est en effet beau, riche, puissant, plein de saveurs idéalement mariées. Une réussite totale pour un plat vraiment « terre et mer » cette fois, à la fois rustique et sophistiqué. Toujours ce balancier que le chef affectionne et gère magistralement.

Riz noir légèrement fumé enrichi d'un crémeux de boudin noir, jus passion © P.Faus  - copie

Chef-d’œuvre encore. Le déjà fameux Riz noir légèrement fumé enrichi d’un crémeux de boudin noir, jus passion. Une création diabolique, toute noire, avec ces petites taches jaunes de la passion. Une beauté étrange et sauvage et des saveurs hors du commun.

Finger de caramel à la fleur de sel, givré de citron © P.Faus  - copie

Desserts déjà ? Un jeu d’enfant avec ce Finger de caramel à la fleur de sel, givré de citron, frais et joyeux,

Saveurs automnales, marrons et cèpes © P.Faus  - copie

et l’automne en assiette sucrée/salée avec les Saveurs automnales marrons et cèpe. Auparavant, un pré-dessert génial sans prévenir en variation sur le citron : crème au citron, citron, etc…

beaumardPain formidable fait maison, un Kouign-amann parfait et plein de beurre avant le café pour parachever ce menu d’exception. Superbe et inépuisable carte des vins et choix de vins au verre exceptionnel choisis et proposés par Eric Beaumard et Thierry Hamon.

Christian Le Squer, un chef simple et hors normes, créatif et chaleureux, classique et moderne, unique et étonnant, évident et surprenant, rustique et sophistiqué, joyeux et concentré, d’aujourd’hui et de demain, en tout cas pour longtemps avec nous, et nous avec lui…

 

cq5damLe Cinq
31, avenue George V
75008 Paris
Tél : 0149 52 71 54
www.fourseasons.com/paris
Ouvert tous les jours
Voiturier
M° : George V
Menu « La Balade Gourmande »
Au déjeuner
145 € (4 plats), hors boissons
Haut de page