Le Taillevent

FrenchEnglish

830477_10151247220666771_402481530_o

Le Taillevent par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

538428_10151181240686771_882608664_n

… Le Taillevent et son chef Alain Solivéres atteignent une sorte de félicité contagieuse …

 

5qom08rcParfois, il suffit d’un détail. D’autres fois, c’est une ambiance, un style dans l’accueil et le service, un vin choisi par le sommelier. D’autres fois encore, c’est un plat qui arrive sur table, innocent, sans prévenir, et dès la première bouchée, il devient une révélation, une rencontre entre vous et lui. Le Taillevent est tout ça à la fois. La force tranquille.

A travers le menu déjeuner, le chef Alain Solivéres vous invite à le rencontrer, le connaître, goûter pour la première ou la énième fois à sa cuisine unique, faite de technique parfaite et de chaleur humaine, une cuisine dans laquelle on se love, on s’installe, et avec laquelle on se sent bien. Le Taillevent et son chef atteignent une sorte de félicité contagieuse qui vous donne cette sensation d’être ici hors du temps, au-dessus des agitations stériles, un regard sur la grande tradition française assumée mais un œil sur ce qu’il se passe aujourd’hui. Équilibre parfait.

Le menu déjeuner se construit autour de trois entrées, trois plats, et deux desserts. D’habitude, tout choix est un embarras, un sacrifice, mais pas au Taillevent. En savourant des petites gougères, tièdes, craquantes et moelleuses, la perfection, l’envie surgit à chaque énoncé.

Tarama de langoustines au hareng fumé © P.Faus

Un discret amuse-bouche tout en finesse et subtilité : Tarama de langoustines au hareng fumé.

WP_20151029_008

Velouté de potiron, gnocchi à la ricotta, lard croustillant. C’est beau comme une feuille d’automne et bon comme une soupe douce et délicate, rustique dans sa texture épaisse et délicate dans son équilibre des saveurs… et ce petit lard craquant/croquant.

Oeufs brouillés, châtaignes  © P.Faus

Dans la même variation sur le thème de l’automne, les Oeufs de poule brouillés aux châtaignes est un plat tout bêtement génial, dans la qualité des produits, la présentation et la cuisson parfaite et l’équilibre des saveurs. Tout Solivéres est dans ces deux entrées : des plats (presque) de famille, chaleureux et goûteux, rassurants et gourmands et, en même temps, d’un savoir-faire hors du commun.

Joues de cochon, légumes d'Ile de France  © P.Faus

Une Blanquette ? Quelle bonne idée. Elle est à base de joues de porc moelleuses à souhait, d’une sauce légèrement citronnée, et de petits légumes de saison de chez l’incontournable Joël Thiébault. Toujours le même esprit, la même approche, et la même perfection.

Merlan de ligne, brandade de merlu, aïoli  P.Faus

Merlan de ligne, brandade de merlu, aïoli. Le merlan enrobé d’une panure légère comme l’air, brandade onctueuse et un aïoli… comme le veut la modernité castratrice, pratiquement sans ail.

fdaubinet1recadre

Deux desserts parfaits. Normal, le nouveau chef pâtissier, François Daubinet, possède un talent sur, et son passage chez Michalak lui a donné des envies de légèreté, de créativité maîtrisée, et de respirer l’air du large. La preuve ? Mon premier : Banane, chocolat, citron vert est une réussite parfaite, mon deuxième : Prunes et spéculoos, également. Bienvenue au Taillevent.

Prunes, speculoos © P.Faus

Le choix des vins au verre est original, varié, un beau travail du sommelier qui ne se laisse pas aller à la facilité des classiques dans les appellations rassurantes mais qui pioche dans une cave hors normes par la variété et la qualité. Ça passe souvent comme ce superbe IGP Hérault, Le Pigeonnier 2012, Domaine de La Terrasse d’Élise, un 100% carignan d’une grande finesse ; ça casse parfois comme cet anodin chardonnay AOP Ile de Beauté, du Domaine de Lischetto 2013. Par contre, magnifique vin de dessert autrichien, Beerenauslese, Zweigelt 2012, de chez Aloïs Kracher, proche d’un bel ice wine.

Pour tant de bonheur, sans doute un des meilleurs menus déjeuner de la capitale, tant pour le rapport prix/qualité que pour le plaisir unique de se retrouver dans cette merveilleuse maison.

011 - copieTaillevent
15, rue Lamennais
75008 Paris
Tél : 01 44 95 15 01
www.taillevent.com
Voiturier
M° : Charles de Gaulle-Etoile
Fermé : samedi, dimanche, jours fériés
Menu Déjeuner : 88 € (3 plats, sans boissons)
104 € (3 plats, deux verres de vin, eau minérale, café)

Haut de page