Restaurants Paris

FrenchEnglish

Noura par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Noura

C’est bon comme là-bas… ou presque

 

Régal pour les yeux et le palais, la cuisine libanaise est le joyau du Moyen-Orient par sa variété, ses saveurs douces et marquées, ses desserts bien sucrés, ses nombreux plats posés sur table en un bel appel à la convivialité et au partage qui est le propre et l’essence même d’un repas digne de ce nom. Il y eut même à Paris, proche des grands boulevards vers Bonne Nouvelle, un fameux restaurant libanais, pur et dur, où le soir , à la fin du repas vers 23h, des danseuses du ventre arrivaient et dansaient sur les tables. Ceux qui ont connu ces moments s’en souviennent encore la larme à l’œil !

Plus sérieux, Noura est un des ambassadeurs essentiels de cette culture et de cette cuisine à Paris depuis des décennies. Une vraie success story avec la famille qui démarre, qui s’agrandit, les enfants qui suivent, agrandissent encore le patrimoine en développant les adresses, restaurants, traiteurs, contrats avec l’Institut du Monde Arabe, manifestations, congrès, cocktails, mariages… la marque répond toujours présent. Dans ce développement, tous azimuts, qu’est devenue la cuisine ? Si elle n’est plus ce qu’elle fut, elle demeure surtout dans le restaurant gastronomique, ce qui se fait de mieux dans la galaxie Noura.

Mézé

Le mezzé reste le moment privilégié de tout repas libanais. Un festival de plats, salades, légumes cuits et crus, purée, petits pâtés, saucisses, un vrai bonheur simple et chaleureux. On pioche, on goûte, on y revient, et on découvre toujours une saveur particulière que l’on avait oubliée. Hoummous au pois chiche que l’on déguste aussi en salade légèrement épicée, caviar d’aubergine appelé baba ganoush au Liban, salade de lentilles, petites saucisses à l’agneau, salade de fèves, feuilleté au fromage, sont les points forts de ce mezzé.

AMB_14_GRILLADES

Les brochettes de viande, agneau, poulet, sont également incontournable et indispensables même si elles arrivent ici un peu surcuites et donc passablement sèches. De surcroît, elles sont accompagnées de simples pommes de terre, assez peu représentatives de la cuisine libanaise.

AMB_14_BAKLAWAS HD

Les desserts, pour ceux qui aiment le sucre et le sucré, sont un grand moment. Baklawa, ces feuilles huilées et enroulées ensemble, fruits secs, miel, citron, pistache, un pur délice. Des saveurs également présentes dans de nombreuses pâtisseries avec en prime ce fond de fleur d’oranger et même de rose. On la retrouve cette douceur de la rose dans le café blanc, une tisane typique avec ce parfum délicat. Un must pour bien digérer ces agapes libanaises.

Bon choix de vins libanais à essayer absolument dont un intéressant Clos Saint-Antoine, cuvée Les Gourmets Rouges, 2007, certes puissant mais plein d’une belle fraîcheur malgré son âge. Service impeccable et accueil idem. Une maison et un nom qui continue de bien se tenir. Après tout ce temps, cela mérite le respect.

PAVILLON NOURA21, avenue Marceau
75116 Paris
Tél : 01 47 20 33 33
www.noura.com
M° : Alma Marceau
Ouvert tous les jours
Carte : 45 € environ

Haut de page