Restaurants Paris

FrenchEnglish

Le 1K par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

 

L'équipe au complet

C’est le Pérou !

Après le Japon, la Chine, le Maghreb (le couscous a abandonné la première place du plat favori des Français), le Mexique (brièvement), la Scandinavie, la fusion, la déstructure, et tutti quanti, voici le Pérou qui pointe son nez dans le monde des nouvelles nourritures tendance, avec le quinoa en ambassadeur « santé ».

Riche le Pérou ? Pour les produits, certainement. Des sommets des Andes au bord du Pacifique en passant par les plaines et la moyenne montagne, le nombre de produits, légumes, graines, poissons, est ahurissant. Des centaines de variétés de pommes de terre, de fruits, de poissons, permettent un travail en cuisine d’une rare diversité. Pays ouvert aux immigrations successives, la cuisine actuelle est le résultat de ces différentes influences avec une importance particulière pour la présence japonaise (un Président du Pérou était japonais dans les années 2000) qui a donné naissance à la cuisine nikkei, largement pratiquée par les chefs du pays.

Le chef Julien Bourbaud jpg

Nous n’en sommes pas là à Paris où les premiers balbutiements de la cuisine péruvienne arrivent doucement. Le 1K, restaurant de l’hôtel du même nom, est une des premières adresses qui met systématiquement en avant cette cuisine mais paradoxalement avec un chef français, Julien Bourbaud. L’idée n’est pas mauvaise puisque le mariage, ou tout au moins les fiançailles, entre les produits péruviens et la technique française donne des résultats intéressants.

La Box  et les brochettes © P.Faus  - copie

Une carte assez courte le midi, plus travaillée et plus complète le soir, un choix qui se rapproche au mieux de ce que peut être la cuisine péruvienne de tous les jours, ou presque, avec des tacos, brochettes et autres boxes à base de quinoa. De la street food peruana, en quelque sorte, et le tout à des prix fort doux. Deux Boxes au choix, dont l’excellente et nourrissante Quinoa/poulet/asperges/champignons. Quatre Brochettes dont la très savoureuse Black Tiger (gambas)/serrano crispy/ chipotle (piment séché du type jalapeno), et la recommandable Bœuf Angus/saté/patate douce.

Taco cerdo cochon, patare douce. © P.Faus JPG - copie

Les Tacos (tortilla enroulée), sont au nombre de sept et le cochon/patate douce/iceberg (salade translucide) est agréablement présenté, précis dans les saveurs, et à la cuisson impeccable.

On accompagne ces mets avec de bonnes propositions de vins au verre issus en majorité d’Amérique du Sud, Argentine et Chili, dont un joli chardonnay de la Bodega Piedra Negra en 2011, de la région de Mendoza en Argentine, à la fois riche et tout en fraîcheur. (7 €)

Un décor original de bon goût, dans les tons bleus et marron, ne chargeant pas trop sur le typique ni sur les codes abâtardis pour touristes en goguette, une vaste salle aérée, des boxes pour quatre qui permettent de s’isoler, et un accueil et un service plus que charmant et efficace. Une belle surprise, avec des plats bien réalisés par un chef qui connaît son métier et cette cuisine et qui, en tout cas, l’interprète et la restitue dans ses saveurs proches de l’original, sans trop jouer sur la véracité rustique d’une cuisine populaire. Une ambassade séduisante et gourmande.

1K13, boulevard du Temple
75003 Paris
Tél : 01 42 71 20 00
www.1k-paris.com
contact@1k-paris.com
Ouvert tous les jours

Menus déjeuner : 16 € :1 quinoa box, 2 brochettes, 1 taco, 1 chicha morada à boire (boisson non alcoolisée à base de maïs violet)
La Box : 7 € – Brochette : 2 € – Taco : 4 €
Carte dîner : 35 € environ

Haut de page