Restaurants Paris

FrenchEnglish

Un Dimanche à Paris par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Pâtisseries © P.Faus   - copie

ou ailleurs…

 

L’adresse était déjà bien connue des amateurs de pâtisseries et de chocolat grâce à la présence de Nicolas Bacheyre, chef pâtissier de la maison depuis deux ans et au fondateur Pierre Cluizel. L’emplacement y est aussi pour quelque chose, dans ce passage ancien proche du carrefour de l’Odéon. Un Dimanche à Paris s’est fait ainsi une bonne réputation de salon de thé qui va sûrement évoluer avec l’arrivée de Jérôme Salat au restaurant, jeune chef au parcours sérieux, passé entre les mains d’Alain Dutournier au Pinxo et au Mangetout, de Patrick Juhel (MOF 2000) au Westin Vendôme, et au Café Français de Costes.

portrait-jerome-salat2

Les deux compères, complémentaires mais pas mimétiques, jouent une partition qui se veut dans l’air du temps avec ses qualités, ses codes reconnaissables, et ses tics sinon ses postures. On cuit lentement, on parfume d’un zeste venu d’ailleurs, on créé des alliances surprenantes sinon convaincantes et pour le sucré on allège, on allège, car la santé est notre bien le plus précieux. On sait maintenant à quel point nous avons risqué notre vie en nous régalant de pâtisseries sucrées. Ouf, nous sommes sauvés… On écoute même un serveur nous dire avec sérieux que « finalement le sucre ne sert que de conservateur dans la pâtisserie, et ici tout est fait au jour le jour ». Magnifique.

portrait-nicolas-bacheyre1 - copie

Pendant ce temps, le chef propose une carte courte, ciblée sur quelques plats de saison, agréable à lire, et promesse de quelques bons moments à choisir dans le plaisant menu déjeuner qui donne le choix entre deux entrées, deux plats, et une pâtisserie à prendre dans la boutique.

Velouté carottes, orange © P.Faus  - copie

Servi dans une assiette noire du meilleur effet, le Velouté de carottes, curcuma et orange, est fin, délicat, savoureux et bien équilibré sur des saveurs qui s’épousent à merveille mais où aucune ne doit prendre le dessus. Un plat fort plaisant, avec la bonne idée de le servir tiède à cause de l’orange.

Truite sauvage, beurre citronné © P.Faus  - copie

Le beau pavé de Truite de mer (sauvage) est servi rôti avec une tombée d’épinards et un beurre citronné. Une belle pièce goûteuse, légèrement surcuite, et au beurre citronné un peu chiche ce qui laisse le plat un peu au sec, mais l’ensemble demeure agréable et d’une présentation réussie et appétissante.

Paris-Brest - Cheese cake mangue - Eclair chocolat © P.Faus

On se lève tous pour aller choisir son ou ses gâteaux en boutique (il suffit de traverser la salle). Choix classique : éclair, Paris-Brest, tarte citron meringuée, entre autres, mais chacun revisité avec la patte du chef Nicolas Bacheyre et surtout allégé en sucre et sans doute sans gluten pour la pâte à choux, tant qu’on y est. Résultat, un léger manque de matière et de texture, et une discrète fadeur mais typique du moment. Sans sucre, sans gluten, revisitée ou déstructurée… que reste t-il de nos amours ? Le Paris-Brest, présenté façon éclair, sort son épingle du jeu grâce au praliné qui se doit quand même de contenir du sucre, sinon où irait-on ?

Jérôme Salat est un chef soigné, attentionné avec ses produits, qui sort de belles assiettes, bien tournées, abordables, qui permettent de passer un bon moment à table, ce qui est finalement l’essentiel. Paradoxalement, une cuisine dans l’air du temps mais qui semble ne pas avoir de prise avec le temps.

© P.Faus  - copie

Grande salle agréable, aérée et lumineuse, colorée, pierres apparentes, tables espacées, ambiance sympathique, accueil et service présents et efficaces. Dans la cave, quelques belles bouteilles dont un beau Viré-Clessé « La Verchère » 2013 des Bret Brothers, recommandable sur le velouté de carottes et… sur tout d’ailleurs. Petite mais intéressante sélection de vins au verre. Affaire à suivre.

nouveau restau 0104-6-8 Cour du Commerce Saint-André
75006 Paris
Tél : 01 58 81 18 18
www.un-dimanche-a-paris.com
M° : Odéon
Restaurant
Fermé dimanche soir, lundi, et mardi midi
Brunch dimanche midi
Salon de thé : ouvert tous les jours de 15h à 18h

Menus déjeuner : 25 € (2 plats) – 29 € (3 plats)
Carte : 55 € environ

Haut de page