Restaurants

FrenchEnglish

Le Coude Fou par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

_MG_5274 - Le Coude Fou

Du pain sur la planche pour le nouveau chef

 

Il est finalement assez réconfortant de trouver dans ce quartier du Marais, toujours en pleine ébullition, une maison qui joue le contre-pied en proposant un style, un décor et une cuisine plutôt traditionnelle. Il y a un public pour ça, comme on dit dans d’autres domaines. Par contre, il faut prendre la chose au sérieux et conserver au fil du temps une exigence pour ne pas sombrer dans la facilité qui suffira simplement à impressionner le touriste à la recherche du « vrai » Paris.

Le Coude Fou, ces dernières années, n’était pas loin de s’en contenter. Ouvert en 1985 par la famille Segall, il repart aujourd’hui vers de nouvelles aventures sous l’impulsion du cousin Laurent qui a compris que pour rester fidèle à un esprit il fallait en bouger. Rajeunissement du décor sans toucher aux dessins muraux de l’époque, arrivée d’un nouveau chef, mise en place d’une nouvelle carte conservant les valeurs sûres mais travaillées un peu différemment, et le tour est joué. Presque …

Nicolas Girard 2

Nicolas Girard a travaillé chez Alain Dutournier, surtout au Mangetout et au Pinxo. Formation classique et approche actuelle. Une prise en mains récente qui ne permet pas encore de conclusion définitive mais qui donne le sentiment que le chef a du boulot. L’avantage étant qu’il en est conscient et qu’il a déjà commencé à secouer, sans excès, tout ce petit monde.

Joues de cochon confite © P.Faus

On voit ce qui se dessine avec les Joues de cochon confites, écrasée de pommes de terre fumées, un plat riche, copieux et pas désagréable. Même sentiment avec l’Onglet Angus, purée de rattes et poêlée de champignons,

Crème brulée © P.Faus

tandis que la Crème brûlée à la fève de Tonka et sucre moscovado est bien parfumée. On oubliera sa terrine de campagne grisâtre (dû à l’absence de conservateurs), et son Carpaccio de bœuf au saté, trop brouillon et un peu chargé.

Grand choix de vins au verre (de 4 € à 7,50 €) sur la tendance du moment (bio et biodynamie), sélectionné dans une centaine de références qui rendent « le coude fou » ! L’accueil et l’ambiance sont sympathiques, les tables en bois, le zinc à gauche en entrant où l’on peut manger, et les peintures murales toujours aussi naïves.

_MG_5326 - Le Coude Fou12, rue du Bourg Tibourg
75004 Paris
Tél : 01 42 77 15 16
M : Hôtel de Ville
Ouvert tous les jours
Service limonade entre les repas

Menus déjeuner : 15,50 € (2 plats) – 18,50 € (3 plats)
Menus dîner : 25 € (2 plats) – 30 € (3 plats)
Carte : 40 € environ

Haut de page