Auberge du Moulin Vert

FrenchEnglish

Auberge du Moulin Vert par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Huîtres Saint Vaast… © P.Faus  - copie

Une bonne table, accessible au plus grand nombre

 

Pour plusieurs raisons, l’Auberge du Moulin Vert a un caractère unique. Situé dans une rue paisible du quartier Alésia, il a d’abord une histoire qui mérite le respect. Cette ancienne guinguette, qui a vu le jour en 1848, a eu un passé riche en évènements et en changements de propriétaires qui lui ont fait traversé le siècle et même plus. Le dernier en date est Garry Dorr. Sa priorité fut de rajeunir ce lieu historique, de le relooker et de l’agrandir mais sans excès de modernité tout en conservant une âme. Résultat, une salle agréable, claire, avec divers espaces à vivre, une grande verrière pour la luminosité, un mur végétal pour la fraîcheur, et ses salons privés.

3857-pa-pa-accueil-photo-bg01-fr

En cuisine, Garry Dorr a mis un chef sérieux et compétent, Rémi Robert (ancien de Marius & Jeannette et de Gérard Vié à Versailles), qui propose une carte riche et variée qui vient de se renouveler il y a peu. Une bonne occasion de (re)découvrir ce lieu et surtout de se régaler avec un magnifique bancs d’huîtres et de crustacés qui comptent parmi les plus riches de la capitale. Il est d’ailleurs le fondateur de « Huîtres Grand Cru » qui sélectionne les meilleurs ostréiculteurs par régions géographiques pour un panorama complet de la variété et de la qualité des huîtres françaises. En prime, préparée et servie par un écailler Champion d’Europe. Un must absolu.

3857-pa-pa-accueil-photo-bg04-fr

Les choisir est déjà un plaisir. Bretagne, Noirmoutier, Normandie, île de Ré, etc., le mieux est d’opter pour le plateau d’assortiment qui propose une sélection selon vos envies. La Spéciale Saint Vaast de Jean-François Mauger, n°4, élevée en pleine mer dans le plus ancien bassin ostréicole de Normandie, petite et charnue, est pleine de fraîcheur et délicatement iodée. Servie bien sûr avec citron, vinaigre d’échalotes et pain de seigle de chez Poilâne. Une pure merveille ! (13 € les 6)
Ne manquez pas non plus les bulots servis avec un aïoli doux cuits à la perfection pour en respecter le goût et eux aussi d’une fraîcheur exemplaire. Toute la mer sur un plateau.

Filet de rascasse, riz basmati, sauce basilic © P.Faus - copie

Ce jour-là, le plat du jour était un beau Filet de rascasse bien saisi sur peau et à la chair moelleuse, servi avec un riz basmati et une agréable sauce au basilic. Le Bar est cuit entier à la plancha, servi en filet, accompagné d’un bon beurre blanc citronnée, et posée amoureusement sur un écrasé de pommes de terre à la fourchette. Parfait.

Bar à la plancha, beurre blanc citron, écrasé de pdt © P.Faus  - copie

La carte est riche en divers poissons mais les viandes ne sont pas oubliées avec une sélection de spécialités de la maison comme le Foie gras de canard poêlé, le Risotto au demi homard du vivier d’eau de mer, le pavé d’Aubrac à la plancha, les noisettes d’agneau ou la traditionnelle tête de veau sauce gribiche, entre autres plats…

Sélection de desserts © P.Faus  - copie

En sucré, le Millefeuille à la vanille de Bourbon et sa glace au caramel beurre salé est l’indispensable dessert (suppl. 2 €) mais l’Assortiment de quatre desserts en petites portions est fort plaisant comme la classique Tarte fine aux pommes, servie bien tiède, avec sa glace maison au lait d’amande. Un mariage réussi !

La carte des vins propose une belle sélection de vins français mais aussi d’autres pays pour des découvertes intéressantes. Pour varier les plaisirs au cours du repas, 18 vins au verre (6 blancs, 3 rosés et 8 rouges) sont à disposition et parfaitement conservés sous Enomatic dans la splendide vinothèque du restaurant (de 4 € à 7 €), dont un recommandable Pouilly Fumé (AOC Loire), cuvée « Les 2 cailloux » du Domaine Fournier, blanc 2014 (7 €), parfait sur les huîtres, par exemple.

Une cuisine soignée, variée, riche, généreuse, un accueil souriant et aimable, un service attentionné, une clientèle de tous âges et de tous styles, ce qui prouve aussi que la qualité plait au plus grand nombre quand elle est présente à tous les niveaux. En prime, des prix tout à fait honnêtes pour l’ensemble. L’Auberge du Moulin Vert est devenue une des bonnes tables du XIVème arrondissement.

© P.Faus  - copie33, rue du Moulin Vert
(Angle rue des Plantes)
75014 Paris
Tél : 01 45 39 31 31
www.aumoulinvert.com
M° : Alésia
Ouvert tous les jours
12h-14h30 & 19h-22h30
Terrasse aux beaux jours
Salons privatisables de 10 à 300 personnes

Menu Moulin Vert (tout compris) : 44 €
(Apéritif, entrée, plat, dessert, vin, café Lavazza)

Menu « Fruits de mer » : 44 € (tout compris) ou 35 € (hors boisson)
Plateaux de fruits de mer (pour 1 personne) : « Huîtres Grand Cru » : 35 €
« Découverte iodée » : 35 €
« Huitres Grand Cru » à la carte : de 9 € à 24 €, les 6

Carte : 40 € environ

Haut de page