Restaurants Paris

FrenchEnglish

Chez Julien par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

helmi-derbal-le-chef-gourmetsco

Bonne nouvelle ! Le chef Helmi Derbal est en cuisine

 

Dans cette belle salle de restaurant, une des plus agréables de Paris, rien ne change et c’est tant mieux. Décor, tables, miroirs, lustres, ambiance Belle Époque, grandes vitres sur le pont Louis-Philippe et sur la Seine, terrasse des beaux jours dans la rue piétonne, tout donne l’envie de s’y installer. La bonne nouvelle en prime est l’arrivée dans les cuisines du chef Helmi Derbal dont l’expérience et le savoir-faire pour envoyer des plats parfaitement tournés et fort savoureux ne font aucun doute. Avec lui, l’assiette qui était le point faible devient le point fort. Il n’y a plus de raisons de se priver de ce restaurant où l’on se régale d’une cuisine personnelle et chaleureuse.

Une carte courte, ciblée sur des plats classiques avec la touche personnelle du chef, et un désir évident de qualité même si l’on note au passage quelques produits hors saison (aubergines, tomates, petits pois, en novembre).

soupe-du-marche-gourmetsco-copie

Aux premiers frimas du dehors, le chef réplique par sa Soupe du marché « Helmi Derbal ». Ce jour-là à base de panais, petits croûtons grillés, et un râpé de truffes d’Alba en prime. Une soupe délicieuse, chaude, rassurante, fine et d’une belle texture

oeuf-mollet-creme-de-lard-gourmetsco

Autre réussite pleine de saveurs bien marquées, L’œuf mollet et crème de lard est d’une puissance bienvenue.

tartare-de-veau-caviar-de-truffes-gourmetsco

Le tartare de veau, caviar de truffes est esthétiquement parfait, avec une construction d’assiette superbe mais il vaut mieux aimer le cru. Heureusement que la truffe en petites perles comme du caviar, atténue le côté écœurant du veau haché cru. Réservé aux amateurs, et il y en a.

volaille-pommes-grenailles-au-jus-gourmetsco

On trébuche un peu sur la Volaille et ses pommes grenailles au jus, bien présentée en un plat fort copieux, mais la belle pièce est un peu sèche et les grenailles, d’une variété dense, un peu « nourrissantes ». Par contre, le jus de cuisson rattrape en partie la neutralité de l’ensemble.

epaule-dgneau-confite-aubergines-cepes-gourmetsco

Un beau morceau d’Épaule d’agneau, longuement cuite, bien moelleuse, marquée en goût (un agneau déjà ado ?), tend vers le Maghreb avec sa purée fine d’aubergines, une autre au pois chiche d’une grande finesse, et la dernière aux agrumes en contrepoint. Là encore, un jus remarquable, et un plat fort réussi.

La Crème brulée à la vanille est joliment tournée, cuisson parfaite et savoureuse pour ce dessert dont on ne se lasse pas après toutes ces années, surtout quand il est réussi.
La Tarte au citron meringuée est bien construite, en léger décalage avec l’originale, mais agréable, fraiche, et moelleuse.
Deux desserts fort plaisants qui terminent le repas comme il avait commencé avec ce mélange réussi de délicatesse et de puissance dans les saveurs. Il est temps de retrouver le chemin de Chez Julien, la porte est ouverte, la cuisine est bonne, et le chef a du talent. Il est souriant, aime faire plaisir, et en plus il est drôle et bon vivant. Tout pour plaire…

Carte des vins courte, ciblée Bordeaux, mais tous les vins sont disponibles au verre (14 au total) à des prix oscillants entre 7 € et 15 €. En bouteilles, l’entrée de gamme est autour de 30/32 €, la coupe de champagne à 13 € et les nombreux cocktails à 15/16 €.
Bon accueil, service bien sous tous rapports et tout roule pour un nouveau départ. On suit…

1, rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris
Tél : 01 42 78 31 64
www.chezjulien.paris
M° Hôtel de Ville
Ouvert tous les jours
Salon de thé de 15h à 18h30

Menu déjeuner : 26 € (2 plats)
Carte : 60 € environ

Haut de page