Restaurants Paris

FrenchEnglish

Papillon par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

3712_868039286650109_2631261083260296984_n

Toujours dans sa chrysalide…

 

Etrange Christophe Saintagne. Un repas chez lui est un étonnement, une aventure même, mais souvent sans lendemain. Cet homme formé, sinon formaté, par la galaxie Ducasse à travers ses expériences aux Lyonnais, à l’école Ducasse et finalement au Meurice pour gérer tant bien que mal les trois étoiles de Yannick Alléno. Il y a quelques mois, il a ouvert son propre restaurant du doux nom de Papillon.

unnamed

Que dire de sa cuisine ? Etrange aussi. Déroutante presque. On ne sait pas vraiment ce qu’il veut nous donner à manger et pourquoi. Des alliances pour le moins surprenantes, des superpositions qui laissent perplexes, et des cuissons ou trop ou trop peu. Un repas récent à cumuler toutes ces étrangetés. Dès l’amuse-bouche, quelques gougères assez plates, paradoxalement, et au parfum presque iodé pour le moins inattendu… Pourquoi alors les appeler gougères ?

chou-fleur-fume-oeuf-gourmetsco

Le Chou-fleur fumé, œuf, lard paysan est un plat mal construit, peu engageant dans l’assiette et disparate. Un demi-œuf entre mollet et dur, des bouts de choux fumés, et des tranches de lard en tranches fines, l’ensemble ne donnant pas grand-chose au niveau des saveurs.

cochon-fermet-huitres__-gourmetsco

Même punition avec le Cochon fermier en promenade à Utah Beach. Inutile d’aller si loin pour un tel résultat. En fait, une tranche de cochon, surcuite et sèche, agrémentée d’huîtres en un mariage improbable, quelques bananes plantain pour faire exotique, et que l’on ne vienne pas nous parler de la vieille tarte à la crème d’une association terre/mer. Un plat esthétiquement peu appétissant et un cochon mort pour rien sur le front de la Normandie libérée.

Dessert à base d’agrumes, de miel pour les adoucir et de basilic. Un vent de fraicheur acide, en force bienvenue, et le parfum iconoclaste mais subtil du basilic. Bien construit et plein de saveurs contradictoires mais équilibrées.

Sinon, la salle est agréable, lumineuse avec ses grandes baies vitrées sur la rue, sobre dans le confort comme dans la décoration, un accueil et un service présent et charmant, dans une ambiance calme et reposante. Une autre fois, peut-être…

8, rue Meissonnier
75017 Paris
Tél : 01 56 79 81 88
www.papillonparis.fr
amis@papillonparis.fr
M° : Wagram
Fermé samedi & dimanche
Menu Déjeuner : 28 € (2 plats) – 36 € (3 plats)
Menu Paillon : 75 € (3 plats, fromage, dessert)
Carte : 60 € environ

Haut de page