Restaurants Paris

FrenchEnglish

Caffè Artcurial par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Le patron et une belle bouteille © Gourmets&co

Une cuisine terriblement italienne, simple et sophistiquée à la fois

 

Enrico Einaudi est un vrai Italien. Un passionné et un homme passionnant. Les vins, les produits, la cuisine, il a un jour tout abandonné pour se lancer dans ce qu’il aime avant tout dans la vie : les plaisirs du goût. Il ne pouvait que nous plaire.

Étonnement, il ouvre son premier restaurant italien à Fontainebleau après un pari pas si stupide que ça puisqu’il va changer le cours de son existence. Un deuxième, puis à Paris le Sense-eat, totalement orienté sur des produits bios et rares venus directement du fin fond de l’Italie (voir article rubrique Restaurants Paris), et aujourd’hui, le Caffè Artcurial.

Un lieu superbe, exceptionnel par sa situation au Rond-point des Champs Elysées et par son décor magnifique. Il se mérite car on ne le voit pas de l’extérieur mais une fois à l’intérieur, sous cette voûte de verre et ce décor chic sans ostentation, cette lumière le jour et ses éclairages subtils le soir au dîner, sont un enchantement. Discrétion et élégance sont de mise dans cet hôtel particulier de Marcel Dassault, aujourd’hui musée, et salle d’enchères. Luminaires, banquettes de cuir, tables en marbre, tout est ici respire le bon goût.

En cuisine, deux chefs italiens jeunes et fringants, Ilario et Filippo. Ce dernier est passé par le Mori Venice Bar chez Massimo Mori, avec un petit saut au Prince de Galles. Bonne formation qui lui permet de gérer les produits que sélectionne Enrico Einaudi à travers l’Italie avec une préférence pour le Nord en général et le Piémont en particulier.
La carte est en phase avec le lieu, originale, sophistiquée ma non troppo, des plats rustiques et actuels, traditionnels et originaux. Un embarras du choix mais qui satisfait toutes les envies.

Oeuf poché, cr'ème de topinambours © Gourmets&co

Plusieurs plats sortent franchement de l’ordinaire et du tout venant italianisant si prospère dans la capitale. L’œuf poché, crème de topinambours et sa chips, truffe fraiche noire : doux, délicat, subtil, agréable.
Le déjà classique rustico-chic issu des cuisines de la mamma d’Enrico : Ravioli plin « della mamma Lidia », aux trois rôtis (bœuf, veau, porc), bouillon de poule en réduction, sauce au beurre de montagne, sauce et vieux parmesan. L’énoncé dit tout du festival des goûts du plat, bien moelleux et goûteux.

Cabillaud © Gourmets&co

Il Merluzzo, un beau filet de cabillaud en écaille de quinoa soufflé, endives braisées, coques, sauce à la carotte et cardamone. Un plat très travaillé, bien réalisé et original dans les saveurs pas typiquement italiennes. Une réussite.
Le Tiramisu, servi généreusement en verrine est absolument délicieux, moelleux, savoureux et avec un peu de Marsala comme il se doit.

Osso Bucco ©© Gourmets&co

Dans le plus banal, l’Osso Buco est bien sûr un jarret de veau mijoté dans une sauce beaucoup trop citronnée qui dénature le plat, accompagné d’un risotto « Vialone nano Melotti » au safran de cuneo, un peu surcuit donc un peu sec.

© Gourmets&co

Les vins italiens, et d’ailleurs, sont la deuxième passion d’Enrico Einaudi. Il a mis au point une cave remarquable de diverses appellations, connues mais aussi moins présentes en France, de régions qui vont de la frontière autrichienne au fin fond de la Sicile, principalement en rouges. Il organise de temps en temps des dégustations pour amateurs éclairés des vins transalpins… et il y en a beaucoup. Le souvenir ému de La Bogliona de chez Scarpa dans l’appellation Barbera d’Asti, toute en puissance et en finesse. La marque d’un grand vin.

La cuisine ressemble à son mentor : terriblement italienne jusqu’au bout de la fourchette, généreuse, perfectionniste, simple et sophistiquée, pleine des saveurs de cette péninsule à la fois si proche et si lointaine de par la diversité de ses richesses, qu’une seule vie ne suffit pas à connaitre.
Accueil parfait, service impeccable. Pour en profiter pleinement, le dîner est le moment idéal, car plus pondéré, moins stressant pour les cuisines par rapport au rush du midi, et la nuit est si belle au Caffé Artcurial…

Amuse - bouche © Gourmets&co7, Rond-point des Champs Elysées-Marcel Dassault
75008 Paris
Tél : 01 53 76 39 34
www.cafeartcurial.fr
M° : Franklin D. Roosevelt
Ouvert tous les jours
Diner, Déjeuner, Petit-Déjeuner à l’italienne, Brunch, Aperitivo
Lundi 09h – 15h / 19h – 23h
Mardi 09h – 15h / 19h – 23h
Mercredi 09h – 15h / 19h – 23h
Jeudi 09h – 15h / 19h – 23h
Vendredi 09h – 15h / 19h – 23h
Samedi 09h – 15h / 19h – 23h
Dimanche 11h30 – 22h30

Carte : 65 € environ
Pasta : de 19 € à 22 €

Haut de page