Restaurants Paris

FrenchEnglish

LaHaut

Bistro d’Altitude

à Suresnes par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

7bb5d68a-f27b-4f11-98ab-88638b421e9b

Philippe Legendre : le retour d’u grand chef ! Bonne nouvelle.

 

C’est vrai qu’il est haut La Haut, sur la colline de Suresnes, côté Mont-Valérien. Mais le jeu en vaut la chandelle. L’ancienne auberge style campagne/feu de bois/cheminée/poulet rôti, a laissé la place à un bistro chic, au décor harmonieux entre le passé (poutres apparentes,) et présent (déco design). Accueil au rez-de-chaussée, terrasse de bois pour les beaux jours, escalier vers la grande salle voûtée au plafond superbe, et aux larges baies vitrées donnant une vue imprenable sur… les tours de La Défense et le Sacré-Cœur au loin. Une nouvelle adresse de la famille Gaouaoui déjà propriétaire de l’Escargot 1903 à Puteaux, entre autres.

Philippe Legendre, grand chef du George V jusqu’en 2008, MOF en 1996, met au point la carte et chapote son chef Yohan Flamand. Une carte courte, 4 entrées, 4 plats et 4 desserts, mais efficace, appétissante, actuelle, bien pensée et bien équilibrée (2 viandes, 2 poissons), donc furieusement consensuelle, et renouvelée chaque mois.

Potjevleesh © Gourmets&Co . - copie

Le Potjevleesch est une entrée originale et inattendue que l’on trouve plutôt dans les contrées du nord de la France ou dans les Flandres. C’est une terrine à base de volaille, lapin, lard, et foie gras, accompagnée ici d’une fraiche julienne de légumes et d’une mayonnaise bien moutardée ce qui équilibre la sensation de gras bien que la recette du chef soit finalement assez légère. Un beau plat, goûteux, et une bonne surprise.

Cannelloni de tourteau © Gourmets&Co .

Dans un tout autre genre, le Cannelloni de tourteau est servi chaud, sur un lit d’aubergines et de tomates concassées, et agrémenté d’une émulsion légère et parfumée au citron, coco, et une pointe de curry. Joliment équilibré, discrètement épicé, savoureux à souhait, voilà un plat soigné, riche, et parfaitement réalisé.

Merlan, artichauts… © Gourmets&Co . - copie

Un beau Filet de merlan parfaitement cuit, saisi sur peau, moelleux, quelques cœurs d’artichauts poivrades et bretons, et un jus remarquable rehaussé d’une pointe de réglisse. La marque d’un grand chef qui connait les alliances efficaces et les équilibres fragiles.

Quasi de veau, aubergines, © Gourmets&Co . - copie

Le Quasi de veau est un plat pas très bien présenté, un peu brouillon avec des légumes à la française, du lard de Colonnata qui l’alourdit sans raison, et le tout posé sur un caviar d’aubergines un peu envahissant. Brouillon et banal.

Eclair chocolat © Gourmets&Co . - copie

Dessert comme on les fait aujourd’hui tout en conservant les noms traditionnels, en les malaxant, les triturant, les transformant, les déstructurant, n’apportant rien sinon une soi-disant surprise pour les gogos. Eclair au chocolat à la pâte à chou molle, recouvert d’une barre de chocolat croquant, et massacré par un sorbet à la menthe trop puissant et franchement trop anglais.
Même traitement avec le Millefeuille qui n’a que le nom, parsemé de framboises fraiches, d’un peu de crème légère à la vanille, et d’un sorbet framboises. Les temps sont durs pour les millefeuilles…

Dans l’ensemble, Philippe Legendre a mis au point une belle cuisine, peaufinée à partir de produits de qualité, savoureuse avec distinction, variée, et passionnante à découvrir et déguster. Une cuisine bien policée où, parfois, il manque un peu de pep’s sur certains plats. Dans tous les cas, elle mérite largement la montée vers les sommets de Suresnes. Notre petit doigt nous dit que dès la rentrée le chef remettra à la carte sa célèbre Tourte de pigeon et foie gras. Excellente nouvelle car une tourte du chef Legendre, c’est quelque chose…

Gentille carte des vins et bon choix de vins au verre à prix assez raisonnable (8 € à13 €). Bouteilles majoritairement de la Bourgogne et du Bordelais avec des entrées de gamme autour de 36 €.

Service très présent et agréable grâce à un excellent directeur de salle. Ambiance détendue et gourmande. L’adresse à ne pas manquer.

LaHaut70, avenue Franklin Roosevelt
92150 Suresnes
Tél : 01 45 06 22 66
www.bistrolahaut.fr
Gare SNCF et tramway : Suresnes-Mont Valérien
Voiturier
Fermé samedi et dimanche
Privatisation possible le week-end

Menu/Carte : 55 € environ

Haut de page