Le Clos du Cèdre à Beaune (21)

FrenchEnglish

Le Clos du Cèdre

à Beaune (21) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

bp-lecedre-exterieurnuit-00

La bonne surprise de Beaune

 

Quel jardin magnifique pour dîner le soir aux beaux jours ! Au calme, sous les grands arbres, les tables discrètement éclairées, le gravier qui crisse sous les pas des serveurs, une légère brise qui ne parvient même pas à refroidir les plats mais permet de respirer un peu… mon tout ressemble à un lieu idyllique.

Une grande maison de maitre du siècle dernier abrite les chambres de l’hôtel, sans doute le plus beau de la ville. Un charme certain se dégage de l’ensemble et il fait bon s’attabler soit dans le jardin soit dans la superbe salle à manger au goût exquis tant dans la décoration que dans le choix de la vaisselle.

Chef Christophe Ledru

En cuisine, le chef Christophe Ledru a choisi de proposer une carte d’aujourd’hui sans s’aventurer dans les extrêmes d’une créativité qu’il ne maitriserait pas. L’homme est sage et il sait ce qu’il a envie de travailler, en phase avec le style et l’esprit du lieu. Une cuisine sérieuse mais pas ennuyeuse.

Langoustines, caviar, brick © Gourmets&Co

La Langoustine est Royale, le caviar est Osciètre, ils sont servis agrémentés d’une brick blanche et d’une nage réduite. Plat étonnant, original, mais finalement réussi avec beaucoup de finesse.

Turbot, petits pois, girolles © Gourmets&Co

Tronçon de turbot, bien saisi, quelques jeunes girolles, petits pois, un espuma un peu envahissant font un plat bien construit, bien équilibré et savoureux.

Cannette © Gourmets&Co

La Canette, en provenance de la maison Daudet, est présentée en trois façons, à savoir en trois cuissons différentes et réussies dans des textures complémentaires de la chair de ce jeune canard. Jus de cuisson réduit et fort goûteux qui vient bien enrober l’ensemble. Un beau plat.

Le Plateau des fromages illustrent bien les productions de la région, riche en chèvres frais ou affinés par le sieur Alain Hess, fromager incontournable de la ville.
Sébastien Henry, chef pâtissier, n’était pas au mieux de sa forme ce soir-là. Son 100% chocolat en déclinaison de différents Crus est un peu brouillon, mal présenté, et finalement assez simpliste. Plutôt un dessert d’enfant qui s’amuse à faire de la pâtisserie.

La carte des vins est impressionnante, serrée sur le plan des prix où l’on trouve quelques deux chiffres intéressant en Côtes Chalonnaises et en Chablis. Un choix dû à l’excellent sommelier Benjamin Maillet, qui gère avec talent les 70% de vins de Bourgogne de la carte. Des vignerons, du générique, et quelques splendides bouteilles pour des repas… de folie.

Le Clos du Cèdre est une bonne surprise car l’on se méfie souvent de ces restaurants d’hôtels chic et précieux où le chef décline les modes du moment sans états d’âme. Ici, les plats ont un style, du goût, et sont bien travaillés sur des bases classiques mais avec une approche actuelle. Un mélange des genres réussi.

Tables12, boulevard du Maréchal Foch
21200 Beaune
Tél : 03 80 24 03 82
www.lecedre-beaune.com
Fermé le midi sauf le dimanche
Fermé du 2 au 24 janvier

Menus : 60 € – 95 €
Carte : 80 € environ

 

Haut de page