Restaurants Paris

FrenchEnglish

Les Marches

à Paris (XVIème) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Les Marches © Gourmets&Co

Les routiers sont-ils encore sympas ?

 

Une petite rue perdue dans le XVIème arrondissement. Quelques tables posées sur le trottoir, au calme. Un accueil parfait, rodé, un petit mot pour les habitués mais aussi pour les autres comme si ils allaient le devenir, dans une ambiance de service plutôt jeune et carrément dynamique. La machine est bien huilée, normal les patrons sont des pros qui possèdent déjà quelques tables dans la capitale, dont l’Auberge Bressanne.

Dans le décor, tout est en place sans un poil de modernité qui dépasse. Carrelage d’origine, tables serrées, nappes à carreaux rouge et blanc (vichysoises), serviettes itou, chaises en bois, grands baies vitrées et grands miroirs, et les cuisines que l’on aperçoit (c’est suffisant) où ça s’affaire sévère pour envoyer les grands classiques éternels de la cuisine bistrotière.

Car la carte est dans l’esprit. Ici, pas de traits de sauce au yuzu, pas de cuisson al dente des légumes, pas d’alliances contre nature pour faire ouvert au monde, et pire, il y a du gras, du sucre, et sûrement du gluten qui se cache quelque part. Un restaurant dangereux, donc. Mais la vie c’est le risque, l’aventure c’est l’aventure, alors à table !

Ceci posé, inutile de sombrer dans l’autre extrême du « c’était mieux avant ; on savait manger à cette époque » et autres phrases définitives. C’est juste une autre approche de la cuisine avec ses hauts et ses bas. Et des bas, il y en a…

Un gros artichaut breton précuit et réchauffé, servi avec une vinaigrette qui arrache des larmes aux yeux tant la moutarde a pris le dessus ; des haricots verts archi cuits et tout mou pour accompagner de bonnes Côtes d’agneau Vert-Pré (*), et à l’inverse une mayonnaise un peu fade et sûrement montée au robot.

Filet de bœuf béarnaise © Gourmets&Co

Par contre, le Filet de bœuf est une belle pièce bien saisie et goûteuse, avec sa portion de frites (minces) fort généreuse et plaisante, la petite ratatouille est ad hoc, et le Clafoutis aux cerises est bien fait, léger et savoureux dans son style dessert de famille.

Frites © Gourmets&Co

Les vins au verre comme en bouteilles sont adaptés au décor et à la cuisine et fort abordables.

Une bonne petite adresse sympathique, à prix sages, et à l’ambiance plutôt masculine, ce qui est loin d’être désagréable.

© Gourmets&Co5, rue de la Manutention
75016 Paris
Tél : 01 47 23 52 80
www.lesmarches-restaurant.com
M° : Alma Marceau
Ouvert tous les jours de l’année

Carte : 35 €, environ

(*) la préparation dite au Vert Pré accompagne généralement les pièces de boucherie grillées. Il s’agit d’une petite botte de cresson, d’un beurre persillé et de pommes pailles. Aux Marches, seules les pommes pailles étaient présentes.

Haut de page