Restaurants France

FrenchEnglish

Relais de Farrou

à Farrou/Ville franche-de-Rouergue (Aveyron) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

La fine équipe. Le chef Alan Kettfi (à dr.)

Un lieu où il fait bon vivre et se régaler.

 

Une grande et belle maison à quelques kilomètres de Villefranche de Rouergue. Cet ancien relais de poste, dont l’histoire se perd dans la nuit des temps, a subi beaucoup de transformations depuis la prise en gérance puis en propriété du couple de professionnels Bernard et Christine Boulliard. Christine s’occupe plus particulièrement de la gestion de l’hôtel, des chambres, et de l’accueil, le tout avec une force de travail exceptionnelle et un charme de tous les instants.
Bernard Boulliard gère l’ensemble de l’hôtel et du restaurant, l’œil à tout, que ce soit dans le restaurant où il participe activement à la prise de commandes et au service qu’au petit déjeuner qu’il prépare avec soins. Autour du couple, une équipe formidable, souriante et efficace. L’hôtel, suite à des améliorations constantes, vient d’obtenir la quatrième étoile cette année. Une récompense méritée.

Salle

En cuisine, dans un espace vaste, clair, avec un outil de travail remarquable, le chef Alan Kettfi travaille une cuisine originale, personnelle, mais empreinte d’un certain classicisme, mais surtout à base de produits du terroir aveyronnais dans son ensemble, grâce à tout ce que ce département peut offrir. Au programme, trois menus et la carte. Une offre riche, variée et bien pensée.

Un des points forts, parmi d’autres, du restaurant est la très belle carte des vins. Elle comporte plus de 250 références et couvre l’ensemble des grandes appellations françaises. Elle est très riche en Bourgogne et surtout des grands Bourgognes à des prix assez incroyables qui permettent d’excellentes affaires. Même richesse en Bordeaux et un très bon choix de vins régionaux comme l’appellation Marcillac, injustement méconnue et à des prix très doux pour la qualité des vins, surtout en rouges.
Les spiritueux sont fort bien représentés, principalement les whiskies et les armagnacs et une splendide Chartreuse « vieillissement exceptionnel », là encore à des prix abordables ce qui demeure la volonté farouche du propriétaire.

Le Menu Gourmand (41 €) est vraiment la bonne affaire de la maison
Tartare de bœuf, viande Aubrac, oignon rouge à la crème de framboise façon crumble, tuile au vieux Rodez. Absolument remarquable, tant par la qualité de la viande que par le haché « gros » et surtout un assaisonnement pas du tout envahissant, tout en finesse qui permet de profiter du bon goût de la viande.

Pigeon… © Gourmets&Co

Demi-pigeon de la Coulonnière, Minestrone en croûte, légumes d’été farcis, sauce tomate basilic du jardin. Un plat riche, copieux, très construit, peut-être trop, avec beaucoup de monde dans l’assiette. Retenons la qualité du pigeon d’un petit éleveur voisin, et la cuisson parfaite. Le pigeon est posé sur un lit de légumes d’été détaillés en brunoise, et accompagné par des petits farcis un peu superflus car ils donnent finalement trop de richesse au plat et ils dispersent un peu les saveurs. Bien travaillé cependant et goûteux.
Plateau de fromages. Agréablement et judicieusement axé sur la région et même sur le département. Chèvres, brebis frais ou en tomme, vache, et bien sûr le roquefort, ici un excellent Gabriel Coulé. Bonne approche, bon choix, court mais bien ciblé.

Le Menu Passionnément (59,50 €) est passionnant de bout en bout avec une cuisine très travaillée et le plus souvent réussie.

Truite fumée… © Gourmets&Co

Truite fumée par nos soins, tartelette croquante au parmesan, antipasti, crème de chèvre frais, sorbet gaspacho. Très belle assiette, bien présentée et bien construite. Beaux produits de base dont cette excellente truite d’un élevage proche et parfaitement fumée par le chef. Bel accord avec le chèvre frais et le parmesan. De l’idée, une réalisation parfaite et un festival de saveurs.

Pavé de merlu © Gourmets&Co

Pavé de merlu de ligne de Saint-Jean-de-Luz, boulgour façon paella, émulsion au safran du Quercy. Une nouvelle fois, un plat bien structuré, bien présenté avec ce beau pavé de merlu bien saisi sur peau et moelleux dans sa chair, boulgour bien parfumé, pour un plat très savoureux, fin et riche à la fois.

Bavette de veau, aligot © Gourmets&Co

Bavette d’aloyau de veau d’Aveyron, aligot, légumes du marché.
Cuite comme il se doit pour sortir les goûts, à savoir à la poêle et bien saisie sur les deux faces, ce qui donne en prime un délicieux jus de cuisson bien réduit par le chef. Quelques légumes de saison, et un aligot malheureusement trop peu aillé comme le veulent aujourd’hui certaines personnes. Dommage, car l’on perd l’esprit et le goût original de la recette mythique de l’Auvergne. Beau plat néanmoins.
Coupe Farrou
C’est une crème glacée bien parfumée à la vanille, agrémentée de bonnes griottines et surmontée d’une vraie chantilly, aérienne et savoureuse. Un dessert régressif mais cependant délicieux.

Le chef maitrise bien sa cuisine, travaille des cuissons parfaites, et possède un sens inné des alliances à la fois originales sinon inattendues mais toujours bien pensées et réussies. Il possède de bonnes bases, apprises au fil de sa formation au Meurice période Alléno, au Warwick à Paris, puis en Corse et en montagne ce qui lui donne un éclectisme et un savoir faire dans beaucoup de domaines. Il dirige une belle équipe, stable, jeune et volontaire. La carte change radicalement chaque saison avec des petites nouveautés au fil des produits et de leur saisonnalité.

Une cuisine intéressante, originale, très travaillée, soignée, pensée, qui montre à chaque plat qu’il y a un chef, et un bon, en cuisine. Elle est à la fois post-moderne mais sur des bases classiques. Une cuisine qui tient les sens en éveil sans jamais chercher l’esbroufe ni la surprise déroutante, grâce à des alliances très travaillées, parfois sur le fil, mais toujours justifiées et justifiables.

Une maison qui a pour philosophie le travail sérieux, en salle comme en cuisine, et toujours une exigence de faire bien et bon, toujours avec talent.

Piscine vue des chambresAu Farrou
(4 kms de Villefranche-de-Rouergue)
TYél : 05 65 45 18 11
www.relaisdefarrou.com
Fermé samedi midi, dimanche soir, lundi midi (sauf juillet et août)
Logis / Table Distinguée
Menu Végétarien à 25 €.
Menu Découverte à 25 € (3 plats + fromage), servi au déjeuner et au dîner sauf samedi et dimanche.
Gourmand à 41 € (3 plats)
Saveur à 49 € (3 plats + fromages)
Passionnément à 59,50 € (4 plats).
Chacun proposant un choix entre trois entrées, deux poissons, trois viandes et cinq desserts.
Carte : 50 €, environ

25 chambres de 90 € à 150 €
Petit déjeuner (parfait) : 12 €
Fitness, tennis, minigolf, piscine, spa…

Le fils de Mr et Mme Bouillard possède un des plus beaux, et sans aucun doute le plus original, de Villefranche-de-Rouergue intra-muros.
Hôtel Les Fleurines
17, boulevard Haute-Guyenne
Tél : 05 65 45 86 90
www.lesfleurines.com
Chambres contemporaines et ensemble design mais très cosy.
28 chambres de 60 € à 220 €
2 suites
Petit déjeuner : 11 €

Haut de page