Restaurants Paris

FrenchEnglish

Laurent

à Paris (VIIIème) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Salle

Une force tranquille toujours en mouvement.

 

Quelle belle maison ! Quel bon chef ! Une maison que l’on retrouve toujours avec un plaisir simple, évident. Le genre d’endroit qui vous met de bonne humeur, et cela dès que l’on tourne dans cette belle avenue pleine de marronniers d’un ocre automnal. Calme, sérénité, chic sans ostentation et sans la comédie du luxe surjouée, Laurent est fidèle à lui-même et à son histoire. Accueil parfait, salle magnifique, salons particuliers et leurs terrasses, Laurent est Paris à lui tout seul.

Restaurant-Laurent-Alain-Pégouret-©Thai-Toutain

En cuisine, le chef Alain Pégouret est lui aussi fidèle à lui-même, à son style fait de classicisme assumé et de modernité très personnelle. Foisonnant d’idées, travailleur infatigable, réalisateur parfait, meneur d’équipe, il y a toujours avec lui un plat qui vous interpelle, vous surprend, et surtout vous ravit. Il est de la trempe des chefs comme Alain Dutournier, Jean-Pierre Vigato, Jean-François Piège ou Alain Solivérès. Des hommes sérieux, appliqués, talentueux et qui ne refont pas les fondements de la cuisine chaque matin mais la font tous les jours.

Araignée sucs en gelée © Gourmets&co

Depuis des années, son Araignée de mer dans ses sucs en gelée, chef-d’œuvre d’invention, de réalisation et de goût, est devenu « son » classique. Il n’a pas failli à la règle une fois encore. Merveille de finesse et de puissance, chair et gelée en alternance servie dans cette superbe coupe. A rencontrer une fois dans sa vie de gourmet.

Saint-Pierre doré aux amandes… © Gourmets&co

Un beau filet de Saint-Pierre bien saisi, doré aux amandes, quelques grains de raisin blond au curry, et une grande feuille de romaine farcie de riz parfumée. Equilibre, beauté, saveurs discrètes mais bien présentes, un poil exotique. Bravo !

Tarte aux quetsches comme quand on était petit. Une tarte bien dodue, familiale, à la pâte bien humide qui fond dans la bouche et aux quetsches pleine de goût et bien mûres. Un dessert rassurant et chaleureux.
Café, mignardises, dont les fameuses feuilles de palmier qui ont malheureusement étaient allégées en beurre sous l’influence de quelques ayatollahs voulant nous faire mourir en bonne santé mais qui, surtout, nous gâchent notre plaisir. Chocolats délicats, addition élevée, carte des vins magnifique, le livre d’or, et encore merci ! Une des plus belles et des plus régulières tables parisiennes.

Restaurant Le Laurent 5©David Grimbert-Les Ateliers Apicius41, avenue Gabriel
75008 Paris
Tél : 01 42 25 00 39
www.le-laurent.com
Voiturier
M° : Franklin D. Roosevelt
Fermé samedi midi, dimanche, fériés, et vacances de Noël
Menus : 95 € (au déjeuner, ou le soir sur réservation)
Menu : 18O €
Carte : 190 €, environ

Haut de page