Restaurants Paris

FrenchEnglish

Djakarta Bali

à Paris (Ier) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Djakarta-Bali-Facade-06_preview

La meilleure ambassade de la cuisine indonésienne à Paris.

 

La cuisine indonésienne est sans doute une des cuisines les moins connues dans notre pays. L’histoire de l’Indonésie et de l’Europe s’est faite exclusivement avec la Hollande, pays colonisateur, et un peu avec l’Angleterre. Les premiers contacts se firent à Amsterdam où se situaient de nombreux restaurants indonésiens même si le jeunes français n’y allaient pas spécialement pour ça à la fin des années 1960.

Djakarta-Bali-Salle-06_preview

A la fois proche et différente de la cuisine indienne, le point commun est à l’évidence le riz. Les épices sont également très présents ainsi que les sauces riches et variées. Certains sont communs à l’Europe comme l’échalote, ail, muscade, safran, ou le clou de girofle, d’autres sont typiques de l’Indonésie comme le piment rouge, le cari, le tamarin, des condiments préparés comme des crevettes fermentées (trasi) et le fameux sambal qui sert à accommoder le riz, les viandes et les légumes.

Djakarta-Bali-Plats-Lumpia-01_preview

Les grandes spécialités indonésiennes qui ont traversé les frontières sont peu nombreuses. Le saté est sans doute le plus connu, préparation à base de petits morceaux de viande en brochettes de bambou, grillés, puis trempés dans une sauce épicée. On utilise du porc, du bœuf, de la volaille, ou du mouton dans la recette de Jakarta.

20171004_213607 - copie

Le nasi goreng est un plat de riz avec du poulet, du homard, des poivrons et des tomates. Plus européanisé, le rijsttafel (table de riz) est devenu un classique de la cuisine hollandaise.

Le restaurant Djakarta Bali représente bien ces différentes tendances. Il est aujourd’hui à Paris la meilleure ambassade de cette cuisine. C’est en 1985 que A.M. Hanafi ouvre l’établissement, après son exil d’Indonésie suite au coup d’Etat de Suharto. Depuis quelques années, son fils Nin Hanafi, né à La Havane où son père était ambassadeur, a pris le relais et porté encore plus haut la qualité de la cuisine et le décor du restaurant.

Une salle agréable, chic, bien décorée sans tomber dans les archétypes indonésiens, tables espacées, nappées avec goût et une belle vaisselle rajoutent au charme de l’endroit. Accueil parfait des hôtes, et service impeccable agrémenté de toutes les explications nécessaires pour bien comprendre la carte et les différents plats.

Le Menu Rijsttafel Bandung est une bonne introduction à la variété des saveurs et des épices. Excellent rouleau frit aux crevettes et légumes ; délicate salade indonésienne bien parfumée à la sauce cacahuète et relevée avec un mélange d’épices ; étonnant vermicelles sautées au soja ; le tout accompagné par un fameux riz blanc parfumé.

Poulet coco, vermicelles © Gourmets&co

Plus sophistiqué, dans le Menu Rijsttafel Bali, les brochettes de bœuf à la sauce soja et cacahuètes ; le remarquable Poulet coco dans sa sauce ; et pour finir une bonne coupe de fruits (banane, etc.) au lait de coco. Parmi de nombreux autres plats dans ces menus.

Une belle et bonne expérience d’une cuisine étrangère au premier sens du terme, qu’il est important de découvrir car la richesse et la finesse des mets surprend et enchante.

Djakarta-Bali-Salle-12_preview9, rue Vauvilliers
75001 Paris
Tél : 01 45 08 83 11
www.djakarta-bali.com
M° Chatelet-Les Halles
Fermé lundi et mardi midi

Menu Déjeuner : 14,50 € (2 plats) – 18,50 € (3 plats)
Menu Bali : 55 €
Menu Bandung : 35 €
Menu Djawa : 30 €
Menu Djakarta : 25 € (sauf vendredis soirs)
Brunch à Bali : 25 € (samedi et dimanche midi)

Haut de page