The Little Italy à Paris (XVIIème)

FrenchEnglish

The Little Italy

à Paris (XVIIème) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Famille Dorr (Garry 1er rang, 2ème à partir de la gauche)

Une approche à la fois fun, décontractée, mais de qualité.

 

La Place Clichy bouge, et c’est peu de le dire… Longtemps cantonnée dans des vielles adresses agonisantes ou simplement endormies, la voilà qui se requinque, se sent pousser des ailes et retrouve une seconde ou troisième jeunesse à l’instar de sa voisine place Pigalle.
Après la triste nouvelle de Charlot, roi des coquillages devenu un … Franprix, le Wepler, brasserie légendaire, vient d’être repris par le groupe Joulie, puis, il y a peu, l’ouverture de The Little Italy par le groupe Garry Dorr. De la grosse artillerie, certes, mais chacune dans son style et sa spécificité.

Cette dernière est un clin d’œil appuyé au célèbre quartier de downtown Manhattan, mangé tout cru par les chinois voisins il y a déjà deux ou trois décennies. Il reste aujourd’hui peu de choses de ce point de chute des migrants italiens et apprentis maffieux du sud de l’Italie.

Salle (partie)

Sur deux niveaux, la trattoria est bourdonnante de vie, trépidante de service d’un personnel exclusivement italien, et le décor général très ciblé italo-américain est réussi avec ses lettres en néon sur mur en briques, ses sacs de farine de blé dans l’escalier, et ses divers spots de fabrication pour pasta, pizzas et pâtisserie.

L’ambiance générale est dans le genre « on la joue fun et décalé mais on travaille sérieusement des produits de qualité ». Jambon de Parme DOP 24 mois d’affinage, Mozzarella di Bufala DOP « Cirillo », farine de blé bio pour les pizzas dont la pâte repose 168 heures (un record !), semoule de blé bio d’Alba pour les pasta, risotti Acquerello, et ainsi de suite.

Résultat, une belle assiette de Jambon de Parme, DOP 24 mesi « bassi » bien tranchée pas trop fines, et copieuse (7 €). Une dodue et fine Bresaola de la famille Bedogni généreusement servie (7 €).

Regina di Parigi Gourmets&co

Choix riche et varié de 11 pizzas Napoletana, dont une vegan (mode oblige) à 4 €. Le pizzaiolo napolitain s’amuse à dessiner la pâte de certaines dont la très bonne Bella Regina de Parigi en forme de… couronne, et ainsi de suite.

Margherita Macron Gourmets&co

Dans le même esprit, on peut goûter le Carpaccio Siffredi (on vous laisse la surprise), ou la Margherita Macron.

Malfadine aux truffes Gourmets&co

Entre les Linguine alla carbonara et les Veggie lasagna, on trouve d’excellentes Mafaldine (en forme de petits rubans dentelés) à la truffe noire du Molise, bonne cuisson et pleine de saveurs.

Tiramisu au plat Gourmets&co

Desserts conventionnels dont l’honnête Tiramisu servi en portions au plat.

La carte des vins n’est pas en reste en proposant quelques 300 belles bouteilles à prix cavistes. Une bonne affaire. Sinon, encore plus abordables, les rossi, bianchi, rosati y bolle entre 19 € et 55 € la bouteille, et une douzaine de vins au verre de 3,5 € à 14,9 €.

The Little Italy n’est pas, et loin s’en faut, la énième trattoria ouverte en quatrième vitesse, sans foi ni loi, et sans exigence aucune sinon la rentabilité. Gary Dorr a peaufiné son concept et soigné son approche de la cuisine italienne. Un équilibre souvent difficile mais ici parfaitement réussi. A découvrir absolument.

Salle5, place de Clichy
75017 Paris
Tél 01 42 93 61 34
M° / Place de Clichy
Ouvert tous les jours de 8h à 23h

Pizza Napoletana de 4 € à 18 €
Pasta : de 10 € à 18 €

Haut de page