Restaurants Paris

FrenchEnglish

Maison Blanche

à Paris (VIIIème) par Patrick Faus

: cuisine décevante

: cuisine correcte

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

chef-fabrice-giraud

Une cuisine consensuelle et bien tournée.

 

Quel plaisir de retourner dans cette belle maison, dans tous les sens du terme. L’ascenseur qui vous mène au septième ciel, découvrir à nouveau la salle claire sinon étincelante et cela même en hiver, l’accueil parfait mélange subtil de chic et de chaleur, et enfin s’asseoir devant la grande verrière avec Paris en perspective. Le repas peut commencer.

En cuisine, fidèle au poste, Fabrice Giraud, un chef sérieux qui ne joue pas à la star de l’arrondissement comme beaucoup, appliqué, et au savoir-faire solide. Sa carte du soir et son Menu Déjeuner sont un exemple de richesse, de variétés, et de plats qui attirent sans dérouter. Renouvelé régulièrement, au fil des saisons et des envies du chef, le menu de midi propose pas moins de quatre entrées, quatre plats, et quatre desserts, au choix. Pour tous les goûts, de toutes les couleurs et de toutes les saveurs.

L’œuf bio parfait par exemple, bâclé et rebâclé un peu partout, est ici servi avec un sabayon épais de cèpes, d’une touche de parmesan et de « taches » de potiron rôti. Equilibre, sens des goûts et de la mesure. Une belle entrée.

Risotto de betteraves© Gourmets&co © Gourmets&co

Plus original, sinon plus risqué, le Risotto de betterave, d’un rouge vif, est agrémenté de pousses d’épinard au gorgonzola (le chef aime les fromages italiens), et quelques noisettes torréfiées pour le croquant et le goût.

Filets de canette, navets © Gourmets&co

Classique Filets de canette aux navets mais décalés par un jus au miso campagnard du meilleur effet avec son goût salé/iodé. Riche et puissant.

Maigre rôti, artichauts, pommes de terre © Gourmets&co

Maigre rôti, un beau filet bien saisi, un sauté d’artichauts, quelques pommes de terre Charlotte, champignons Erengy (origine japonaise proche de la pleurote), et un jus trop liquide qui « engloutit » un peu le plat.

Un dessert bancal, potiron-marron en fins feuillets et bavarois de marron, sorbet potiron yuzu, trop sur le mou et le fade. Beaucoup de monde dans l’assiette qui ne décolle pas vraiment.

Poire au vin pôchée, vanille, glace au poivre de Séchuan © Gourmets&co

La Poire au vin pochée est plus satisfaisante avec sa crème vanille délicate et sa glace au poivre de Sichuan en contrepoint.

Présentation des vins au verre au choix © Gourmets&co

Carte des vins très complète sur les grandes appellations à des prix assez lourds mais superbe choix de vins au verre, six au total, présentés en bouteilles par le sommelier, toujours de bon conseil.

Fabrice Giraud

Le chef Fabrice Giraud travaille une cuisine consensuelle, actuelle avec les qualités et les tics qui vont avec (produits décalés, surprenants, japonais bien sûr), des pâtisseries peu sucrées (trop peu) qui mènent doucement à une fadeur coupable, mais contrebalancée par une belle technique, des plats riches et aux saveurs bien sorties. Un savoir-faire évident qu’il met au service d’une cuisine bien tournée même si elle reste un peu impersonnelle.

15, avenue Montaigne
75008 Paris
Tél : 01 47 23 55 99
www.maison-blanche.fr
M° : Alma Marceau
Voiturier
Fermé samedi midi et dimanche midi
Fermé deux semaines en août

Menu Déjeuner : 48 € (2 plats) – 58 € (3 plats)
Menu Gourmet : 69 € (3 plats)
Menu Dégustation : 95 € (5 plats) – 125 € (6 plats)
Carte : 100 € environ

Haut de page