Restaurants Paris

FrenchEnglish

Frenchie

à Paris (IIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Frenchie restaurant

En trois actes, un des meilleurs repas de ces dernières semaines.

 

Bonne nouvelle du petit français, kid de New York et de London. Le « frenchie », comme l’appelait amicalement Gordon Ramsay, est en forme. Un déjeuner récent a bien montré et démontré la force et la vivacité de sa cuisine. Il ne faut pas oublier Grégory Marchand car, bien qu’il possède aujourd’hui la moitié ou presque de la rue du Nil, en voisin de Terroirs d’Avenir, il avait un peu disparu des radars de l’actualité. Il y revient brillamment avec son dernier livre « Frenchie » (cf. article Rubrique Actus) et montre avec brio qu’il n’a rien perdu de son talent. Au contraire. Et si l’on chuchote sur une possible deuxième étoile pour David Toutain, il serait temps de penser à celle de Greg Marchand.

En trois actes, sans bavures, sans fausses notes, sans tics et sans tocs, un des meilleurs repas de ces dernières semaines.
Remarquable de rusticité et de finesse, de puissance de goût, sa Terrine de campagne, piccalilli et graines de moutarde, est une perfection du genre. Une tranche de bon pain de campagne et c’est le bonheur.

Cuisse de canard confite © Gourmets&co

Proprement hallucinante Cuisse de canard confite, à la cuisson démoniaque, moelleuse et grillotée à souhait, accompagnée avec grâce de chou rouge braisé. Dieu quel plat !

Agneau rôti, merguez, courge © Gourmets&co

Le chef aime certains décalages exotiques sur ses plats. Ici, un bel agneau de bonne lignée, rôti à la perfection, merguez, dés de courge butternut, yaourt fumé et grenade. Un ensemble intelligent où chacun travaille pour l’ensemble en une explosion de goûts bien marqués.

Yuzu curd, shortbread, glace cardamome © Gourmets&co

Agrumes et acidité pour le dessert à base de Yuzu curd, feuille de citron, shortbread et glace cardamome. Bien construit, frais et sympathique.

Propriétaire du Frenchie (gastro), du Frenchie Bar à vins, du Frenchie to go (petits grignotis) et du Frenchie Covent Garden à Londres, le chef garde la tête froide et les idées claires. Une cuisine passionnante, très personnelle, un talent unique et un homme à ne pas lâcher.

5, rue du Nil
75002 Paris
Tél : 01 40 39 9619
www.frenchie-restaurant.com
M° : Sentier
Fermé samedi, dimanche, lundi midi, mardi midi, mercredi midi

Au gastro :
Menu déjeuner : 45 € (3 plats)
Menu : 74 € (soir)
Carte : 90 € environ

Au Bar à vins :
Carte : 50 € environ

Haut de page