Restaurants Paris

FrenchEnglish

Coup d’œil

à Paris (XIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

A la découpe !

Parfait pour boire un verre, pour le reste…

 

Nouveau petit bouclard dans le 11ème arrondissement de la capitale où il s’ouvre pratiquement un restaurant, ou bar à vins, ou bar à cocktails, ou que sais-je encore, chaque semaine. Le périmètre Oberkampf, Saint-Maur, Ménilmontant commençant à être sérieusement saturé, c’est le coin Voltaire – Ledru Rollin qui bouge.

Le Coup d’œil a choisi la paisible (pour l’instant) rue Sedaine pour s’installer. A deux pas de la place Voltaire, on y trouve encore des petits commerces de toutes sortes et des vrais cafés d’habitués du quartier qui ne lisent pas le Figaroscope pour savoir où se retrouver entre vieux potes.

David Rougier est un pro de ce type de bar à manger et à boire. Il fut un temps sommelier avec David Toutain à la grande époque de l’Agapé Substance, rue Mazarine, puis associé avec Laurent Lapeyre à l’Epure avant de tout reprendre avec des associés et de rebaptiser en Etna. Le voilà donc au Coup d’œil, dans une salle agréable, bois clair et glaces pour agrandir l’espace, quelques tables, et une grande table d’hôtes au centre.
Ambiance décontractée, accueil et service efficace et amical, qui fait que l’on tombe vite sous le charme discret du lieu.

20180216 © Gourmets&co

La carte des vins est bien sûr le point fort et un coup d’œil suffit pour constater que les vins natures et en biodynamie sont majoritaires. Le choix n’est pas très vaste mais bien pensé et sélectionné avec sérieux surtout dans les appellations ou ces deux techniques de vinification et de culture se portent bien, à savoir la Loire, la Bourgogne, et le Beaujolais. Quelques aventures du côté de l’Italie et de l’Espagne dont un Penedès, ce vignoble de Catalogne produisant aujourd’hui une majorité de blancs à partir d’une quinzaine de cépages autorisés. Un blanc agréable servi malheureusement glacé, et qui ne peut pas déchainer les passions de la foule.
En rouge, un gamay de Bourgogne, étonnant, rare et intéressant dans le genre net et bien fruité, et une Côte Catalane, riche, dense et bien sur le fruit également.

Soyons francs, les plats semblent plutôt destinés à accompagner les vins tant bien que mal. Les entrées sortent leurs épingles du jeu.

Oeufs mayonnaise © Gourmets&co

Sympathiques œufs bios avec une mayonnaise légère et savoureuse, une riche et rustique terrine de canard Colvert par Romain Thibault et quelques pickles.

Terrine de canard Colvert © Gourmets&co

Les plats ce jour-là, bœuf bourguignon et queue de bœuf à la purée de butternut, semblaient tout droit sortis d’une cantine de lycée.
Enfin, le crumble à la poire, servi brulant, se tient bien dans le genre familial.

Prix relativement sages pour les services rendus où l’on peut également grignoter agréablement un tartare de noix de veau de chez Le Bourdonnec, quelques beaux fromages sélectionnés (Mont d’Or, Pecorino, Comté 24 mois, etc.), des produits de la mer (coques, poulpe, sardines, etc.), et des charcuteries espagnoles de bonnes origines. Tout cela, finalement, assez sympathique.

ExtérieurCoup d’œil
Bistrot au déjeuner, cave à manger le soir
80, rue Sedaine
75011 Paris
Tél : 01 43 57 59 68
www.coupdoeilparis.com
M° : Voltaire
Fermé le lundi
Ouvert de midi à 15h (sauf le samedi et dimanche)
et de 18h à 1h

Carte de 18 € à 40 €
A l’ardoise : 1 plat (14 €), 2 plats (16 €), 3 plats (18 €)

Haut de page