Restaurants Paris

FrenchEnglish

Roberta

Bercy Village

Paris (XIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

ROBERTA_BERCY_19-01-18©pmonetta-3195 - copie

Un petit coin d’Italie qui fait du bien au cœur et au corps.

 

Roberta, de son prénom, Nacmias, de son nom, est apparue sur la scène bistrotière italienne l’année dernière. A deux pas de la place des Abbesses, elle a ouvert une trattoria, épicerie, traiteur, qui a très vite trouvé ses amateurs de cuisine italienne familiale. Roberta a tout pour elle : un look de vraie mamma italienne, l’âge qui donne de l’expérience et du sérieux, une famille présente autour d’elle, des livres de recettes, et finalement un talent pour donner un style à ses plats. Pas de sophistication en ce lieu, du vrai, du réel, du simple, de l’efficace, et de l’italien comme on le fantasme. Pari réussi, l’affaire tourne bien, et on pense à un deuxième restaurant.

ROBERTA_BERCY_19-01-18©pmonetta-3812 - copie

C’est chose faite avec l’ouverture il y a peu du Roberta Bercy Village. On ne change pas un concept et une équipe qui gagnent, sinon en doublant au moins la superficie du lieu. Au milieu de cette « rue à bouffe » qu’est devenu le Cours Saint-Emilion, elle se signale par une grande terrasse et une entrée pimpante.

ROBERTA_BERCY_19-01-18©pmonetta-3394 - copie

Longues attablées, grand bar, large cuisine ouverte au fond, volumes de plafond, espace, un endroit où l’on respire et où l’on se sent bien malgré le monde. Accueil joyeux et efficace du responsable du restaurant, Raffaele Cascino, qui a l’œil à tout et s’oblige à contenter tout le monde… vaste programme.

Carte riche et variée, déclinant à l’envie tous les codes et plats indispensables d’un restaurant italien. On y trouve pêle-mêle de la Burrata, de la Mozzarella, du Prosciutto di Parma, des pasta fresca, du vitello tonnato, du tiramisu et… une seule pizza ! Mais unique, car c’est la « vraie pizza napolitaine à la Roberta ». En fait, une Margherita à trois ingrédients : sauce tomate, mozzarella di bufala, et basilic. Belle pièce mais assez sèche à cause d’une pâte dense et un peu trop cuite.

Rubans de pasta et ragoût de bœuf © Gourmets&co

Pour les pasta fresca, un belle réussite avec les Rubans de pâtes fraiches coupées au couteau et ragoût de bœuf (Maltagliati al ragu). Généreux et délicieux.

Pansoti, ricotta et épinards © Gourmets&co

Un ratage avec les Pansoti ricotta e spinaci, salsa di noci (pansoti ricotta et épinards, sauce au noix). Une sauce épaisse, envahissante, et le plat servi à peine tiède ce qui tend transformer en plâtre la sauce et les pasta. On oublie.

Genoise au limoncello © Gourmets&co

Desserts peu convaincants, comme souvent dans les restaurants italiens de Paris et d’ailleurs, malgré une plaisante Génoise au limoncello et sa crème légère.
Vins italiens en majorité, sélection de vins au verre fort abordables.
Un petit coin d’Italie qui fait du bien au cœur et au corps.

ROBERTA_12-06-17©pmonetta-3776-v1Roberta
30, Cours Saint-Emilion
75012 Paris
Tél : 01 43 41 35 88
www.roberta.fr
M° : Cours saint-Emilion
Fermé samedi & dimanche

Entrées chaudes et froides : de 7 € à 19 €
Pasta fresca : de 13 € à 22€
Pizza : 12 €
Desserts : 6 € à 7 €

 

Haut de page