Restaurants Paris

FrenchEnglish

Le Beslay

à Paris (XIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Salle et cuisine © Gourmets&co

Une nouvelle table qui « sophistique » l’arrondissement qui en a besoin.

 

Dans ce XIème arrondissement où ouvrir un restaurant devient aussi banal que prendre le métro, où la majorité des tables se ressemblent à s’y méprendre, on ne peut que se réjouir de l’arrivée d’un restaurant qui détonne nettement du style bar en bois fatigué, chaises disparates et inconfortables, tables d’hôtes faussement conviviales, ardoises mal écrites, et assiettes idem.

Cuisine ouverte

Le Beslay est mitoyen du nouvel hôtel du quartier Parmentier/République, Les Deux Girafes, un 4 étoiles dont l’originalité le dispute au confort (voir rubrique Hôtels). Chacun est indépendant mais ils se complètent parfaitement.
L’ouverture récente du Beslay (début juillet) permet de profiter pleinement de l’ambiance voulue par la designer. Salle claire, plutôt en longueur, grandes baies vitrées sur les deux rues, parquets, tables en bois épais et doux au toucher, banquettes d’un vert pimpant, chaises tout confort, vaisselle choisie, et cuisine ouverte en fond de salle.

Avec ses deux aides, la chef Antonella Finelli a carte blanche pour concevoir, gérer, et réaliser les plats d’une carte pour l’instant volontairement courte en attendant la rentrée de septembre. Bien conçue, variée et appétissante, avec une pointe d’Italie et beaucoup de France que la chef adore.
Elle a d’ailleurs démarré sa carrière dans notre pays venant de Napoli. En 2001, déjà adulte, elle réussit à rentrer chez Le Divellec pour assouvir sa passion du poisson. Deux ans plus tard, c’est Lucas Carton avec Senderens et surtout Frédéric Robert qu’elle suivra à La Grande Cascade. Un court passage à La Marée puis elle devient chef pour l’ouverture du Klay Saint Sauveur, une table sans gluten, sans rien, et pour filles majoritairement. Succès, et la voici à la tête du Beslay.

Oeufs mimosa © Gourmets&co

Sa version des œufs mimosa est intéressante. Elle mélange les brisures de jaune d’œuf dans la mayonnaise et parfume discrètement l’ensemble avec une pointe de wasabi. C’est un délice.

Tomates couleurs, burratina © Gourmets&co

Bien parfumée, grâce à une marinade au gingembre, la bonite est servie avec des tomates cerises, une douce sauce soja, et un excellent taboulé, en fait du quinoa façon taboulé, savoureux et parfaitement cuit. Belle et généreuse entrée.

Bonite marinée au sésame © Gourmets&co

Toujours agréable sinon indispensable en plein été, de beaux quartiers de tomates trois couleurs, une burratina fraiche et douce, et un trait de basilic en pistou. Très soigné.

Gestion plus difficile, ce jour-là en tout cas, des plats chauds qui justement arrivent plutôt tièdes.

Filet de bœuf, pomme surprise © Gourmets&co

Généreux Filet de bœuf bio, accompagné d’une pomme de terre « surprise » et d’un savoureux jus de veau au poivre de Timouth, cependant un peu épais.

Cabillaud, purée de patate douce © Gourmets&co

Le Pavé de cabillaud, (pas assez) cuit à basse température, arrive plus que rosé au centre comme dans l’ancien temps du poisson « rosé à l’arête ». Cette cuisson donne un poisson fin et d’un blanc immaculé mais mou et finalement un peu fade, n’ayant pas subi l’épreuve du feu. A ses côtés, purée de patate douce, blettes italiennes un peu sous-cuites et trop al dente, et lait de coco parfumé au curry. L’ensemble est délicat mais mal maitrisé.

Pêche nectarine © Gourmets&co Mi-cuit chocolat, glace vanille © Gourmets&co

Splendides desserts dont une belle assiette de Pêche Nectarine infusée, gelée de fleur d’hibiscus, et crème citron vert. Très fin. Mi-cuit chocolat très réussi et glace vanille de chez Pedone.

Pour l’instant, la carte des vins est assez courte mais en construction, avec entrée de gamme autour de 25 € en bouteille, et des vins au verre à 5 € et 6 €.
Accueil souriant, et service parfait de gentillesse et d’efficacité, le tout dans une ambiance agréable.
Une table qu’il est indispensable de découvrir dès la rentrée et qui « sophistique » un peu l’arrondissement qui en a besoin.

Le Beslay
67, avenue Parmentier
75011 Paris
Tél : 01 83 75 11 71
www.facebook.com/pg/lebeslay/
M° : Parmentier
Fermé dimanche
Petit déjeuner : 07h00 – 10h30 : 19 € – Express : 9 €
Brunch (dès septembre) : 29 € (11h à 15h)

Menu déjeuner : 19 € (2 plats) – 24 € (3 plats)
Menu Enfant : 12 €
Carte : 55 €, environ

Haut de page