Taokan

FrenchEnglish

Taokan

Paris (VIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

TAOKAN 0075 - copie

Une belle table qui dure et perdure dans l’excellence.

 

Depuis longtemps, 2012 en fait, cette table à forte tendance asiatique pratique une des cuisines les plus sophistiquées et savoureuse de la capitale. La responsabilité en incombe au talent de Christophe Daine. Evoluant dans le domaine du luxe, l’horlogerie entre autres, en Chine, Hong Kong, et Taïwan, une passion pour l’art et la cuisine de ces pays l’envahit pour ne plus le lâcher. Il n’eut alors de cesse, rentrant à Paris, de trouver et créer le lieu de ses rêves. Taokan est né. Tao, la force fondamentale, Kan, protéger, prendre soin.

Christophe Daine a souhaité une cuisine gastronomique chinoise avec ses codes presque immuables agrémentée, revisitée, rajeunie par des idées et des décalages dans les cuissons et les alliances qui la rende soudain unique. La carte est riche, longue, et l’on s’y plonge avec délectation. La tendance majoritaire est cantonaise, au même titre que le chef et ses deux acolytes qui possèdent une technique époustouflante et une variété de talents qui touche avec bonheur à tous les domaines.

Aujourd’hui encore, l’exigence et la qualité sont toujours au rendez-vous. Christophe Daine continue d’accueillir avec charme le gratin des propriétaires des boutiques de Saint-Germain et autres amateurs de cuisine asiatique. Salle chic et confortable, tables espacées, couleurs claires dans les tons beiges, tout ici respire un art de vivre bien rodé.

Dim sum

On se régale d’un assortiment de Dim Sum à la vapeur, fins et savoureux, accompagnés d’une sauce parfaitement épicée. Le potage pékinois, souvent massacré, est ici un pur délice proche de la recette originale que les chinois de la province de Sichuan, dont il est originaire, appellent la soupe poivrée et vinaigrée.

Potage pékinois © Gourmets&co

La recette de base consistant en un bouillon épaissi, assaisonné de poivre blanc et de piment, parfumé au vinaigre de riz blanc ou noir et à la sauce de soja, et contenant de l’œuf, des morceaux champignons parfumés, de gingembre, et de pousses de bambou, de tofu, et de viande (porc ou volaille). La réussite du plat tenant beaucoup au dosage du vinaigre et du poivre. C’est le cas chez Taokan.

Curry rouge au lait de coco_ poulet © Gourmets&co Emincés de poulet crispy © Gourmets&co

Autre grande réussite à tendance thaïe est le Curry rouge mijoté au lait de coco et poulet. Riche, généreux, bien relevé, parfumé, il est proche de la perfection.

Plus « facile » mais tout aussi réussis, les Emincés de poulet crispy, saisis au barbecue et relevés par une belle sauce ginger.
Desserts classiques sachant que le sucré n’est pas dans les codes de la cuisine asiatique qui tourne avec les mêmes depuis des siècles.

Service impeccable, ouverture d’esprit dans l’accueil qui permet de venir se régaler d’une simple soupe et d’un thé dont la carte est assez complète avec du noir, du vert et du blanc (de 6 € à 9 €, la tasse). Bonne sélection de vins au verre bien sélectionnés pour accompagner cette cuisine (de 11 € à 16 €).
Une belle table qui dure et perdure dans l’excellence.

TAOKAN 0025 - copieTaokan
8, rue du Sabot
75006 Paris
Tél : 01 42 84 18 36
www.taokan.fr
M° : Saint-Germain-des-Prés
Fermé dimanche midi

Menu déjeuner : 24 €
Dim Sum vapeur : de 9 € à 15 €
Frits : de 10 € à 14 €
Potages : de 8 € à 11 €
Plats : de 22 € à 32 €
Desserts : de 6 € à 11 €

Haut de page