Restaurants Paris

FrenchEnglish

Le Bistrot de Madeleine

Paris (IXème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

20181017-Le-Bistrot-de-Madeleine-ouverture-1

Madeleine elle aime tant une table où l’on se sent bien, à découvrir dès aujourd’hui.

 

Le Bistrot de Madeleine c’est l’aventure d’un homme. Un rêve devenu réalité grâce aux circonstances et à une volonté sans failles. François Charpentier, le nouveau propriétaire, a pris de plein fouet le fameux syndrome de la cinquantaine. Qui suis-je ? Où vais-je ? Quelles sont mes perspectives dans ce monde de brutes ? Souvent, et il n’est pas le premier exemple, la restauration apparait comme la solution à un renversement de vie et de priorités. Pour un faisceau de raisons plus ou moins justifiées : on est maitre chez soi, on est confronté au réel, on voit du monde, on donne du plaisir, et on idéalise cette ambiance faite de convivialité et de don de soi.

20181017-Le-Bistrot-de-Madeleine-Inauguration-1

Voila donc notre homme à la tête du Bistrot de Madeleine depuis le mois d’octobre 2018, à quelques pas du square d’Anvers, sur la belle et paisible avenue Trudaine. Bistrot typique sans charme particulier vu de l’extérieur à part une avancée conséquente pour une terrasse de demi-saison et d’été. A l’intérieur, bonne surprise avec un décor pierre et bois des plus agréable, plantes, cuisine ouverte au fond, et l’accueil au-delà du sympathique du patron.
Le chef, Julien Kerwien, travaille un menu déjeuner sur ardoise donnant le choix entre deux possibilités dans chaque catégorie. Une carte plus complète, bien construite, variée, avec une préférence pour les viandes et les volailles, et proposée le samedi midi et chaque soir.

Terrine maison © Gourmets&co Ravioles chèvre blettes.. © Gourmets&co

La Terrine est complètement « maison » à base de poitrine de cochon et de veau, goûteuse malgré une tendance au sec due à trop de densité dans la structure.

L’assiette de Ravioles au chèvre et blettes arrive dans une émulsion de cresson certes un peu envahissante mais agréable pour un plat popote et très « bistrot ». Même approche incontournable avec le Faux-filet de bœuf maturé, à la cuisson demandée et respectée, en une assiette généreuse avec un croustillant de pommes de terre et des oignons en tempura pour une touche discrètement exotique.

Caille purée d'oignons, poire confite © Gourmets&co

Le plat à ne pas manquer est la Caille braisée pour les suprêmes et les cuisses confites, agrémentée d’une poire confite dans la tradition de la volaille et du fruit, d’une purée d’oignons, et d’un bon jus de cuisson. Belle pièce, beau plat, et bien bon.

Crème de marron, meringue © Gourmets&co

Sélection de fromages en assiette et une Crème de marron, meringue, et glace vanille, pour un final parfait à un déjeuner plus qu’agréable, en tout cas gourmand et généreux, deux qualités essentielles que l’on retrouve ici avec naturel et application. Une table où l’on se sent bien à découvrir dès aujourd’hui.

_MG_3736 - LeBistrotdeMadeleine_Le Bistrot de Madeleine
4, avenue de Trudaine
75009 Paris
Tél : 01 42 85 19 35
www.lebistrotdemadeleine.fr
M°: Anvers
Fermé Dimanche et lundi

Menu déjeuner : 18 € (2 plats) – 22 € (3 plats)
Carte : 36 € (minimum) – 054 € (maximum)

Haut de page