Restaurants Paris

FrenchEnglish

Escient

Paris (XVIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Salle

De restaurant recommandable, l’Escient est passé à une table indispensable.

 

Il est toujours bon de revenir sur les lieux du plaisir. Nous avions gardé quelque part dans notre mémoire un bon souvenir de cette table discrète mais néanmoins recommandable de la vivante rue Poncelet. Une table familiale, une vraie, avec le père et la fille en cuisine, Pierre pour le salé, Claire pour le sucré, s’il fallait à tous prix les départager. En salle, Catherine, mère et épouse, gère toujours avec le sourire mais efficacité les clients dès qu’ils ouvrent la porte. La famille Méchin est donc au complet.

Tout est intact aujourd’hui. Ils sont tous fidèles au poste, amoureux de leur métier, passionnés par la cuisine et faire plaisir aux clients qui depuis longtemps s’échangent cette adresse, y viennent et y reviennent. On les comprend. La cuisine a progressé vers plus de maturité, de précision, dans la présentation des assiettes et sur la mise en avant des goûts. Une exigence sur une bonne qualité de produits démontre que l’on est passée d’une cuisine tranquille tendance familiale à des plats plus travaillés et plus axés sur une modernité et une approche plus réfléchie et créative dans la tendance du moment tout en gardant leur personnalité.

On le voit à la lecture de la carte. Plus ample, qui touche à de nombreux domaines et s’ouvre à des alliances plus mûres et plus réfléchies. En tout cas une carte appétissante et qui sort de celle d’un simple bistrot. Il y a du beau monde en cuisine.

Croustillant de gambas, patate douce © Gourmets&co

Les exemples sont nombreux pour le démontrer à l’envie. Le Croustillant de gambas, patate douce, soutenue par une délicate sauce soja/miel en est un sur un beau travail d’équilibre des saveurs. Doux et chaleureux.

Betterave, anguille fumée © Gourmets&co

La rencontre de la betterave crapaudine et de l’anguille fumée, ici en provenance de Grèce qui la fume parfois au bois d’olivier et la fume assez peu donc au parfum délicat et préservé. Belle construction de plat mais saveurs discrètes.

Turbot, champignons © Gourmets&co

Sur l’ardoise du jour qui propose deux entrées, deux plats au choix, et un dessert, le Turbot se présente en majesté, juste accompagné d’une poêlée de champignons de Paris et autres chanterelles. Une surcuisson dommageable a rendu l’ensemble un peu sec tant le poisson que les champignons.

Cabillaud © Gourmets&co

Par contre la morue fraiche, ou le cabillaud pour parler simplement, arrive dans un joli plat parfaitement dressé, cuisson impeccable, et saveurs éclatantes.

Crème citron © Gourmets&co

La crème citron et un croquant praliné/cacahuète/yuzu arrive éclatée dans l’assiette dans une construction très actuelle. C’est beau et c’est (très) bon. Père et fille pour un duo gagnant ou les deux font la paire.

Carte des vins assez ramassée sur quelques appellations avec des vins recherchés pour leur simplicité et leur originalité plus que pour la signature du vigneron connu, ce qui permet de belles découvertes à des prix plutôt sages. Entrée de gamme bouteilles autour de 30 € et vins au verre à 7 €.

Au fil du temps, de restaurant recommandable l’Escient est passé à une table indispensable, alors que son charme paisible et familial est toujours présent. Un équilibre parfait.

L'Escient - Façade 1Escient
28, rue Poncelet
75017 Paris
Tél : 01 47 64 49 13
www.restaurantescient.fr
M° Ternes
Fermé dimanche et jours fériés

Menus déjeuner : 28 € (2 plats) – 34 € (3 plats)
Menu dîner : 39 € (3 plats)
Carte : 49 €
Plat : 25 €

 

Haut de page