Ristorante National Paris

FrenchEnglish

Ristorante National

Paris (IIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Pasta di Gio 1 - copie

C’est beau et c’est globalement bon. Tout le monde adore. Pourquoi pas vous ?

 

Enfant naturel de trois spécialistes de la restauration parisienne dans le credo efficacité/rentabilité, le Ristorante National est installé dans l’Hôtel National des Arts & Métiers et occupe une grande partie du rez-de-chaussée, donnant agréablement sur une petite place relativement calme le soir venu. Julien Cohen (Grazie, L’Altro, entre autres), Jean-Pierre Lopes et Thomas Delafon (Plage Parisienne, entre autres), sont aux manettes de cette table ciblée italienne avec tous les codes inhérents à cette identité. Espace, volume, couleurs douces, grand bar, cuisine ouverte sur toute la longueur de la deuxième salle avec les bonnes tables installées devant, accueil impeccable, service présent et efficace. Un vrai plaisir.

Ristorante 2 - copie

Petit-déjeuner, déjeuner, dîner, l’ouverture est large et laisse la possibilité de choisir son moment. Le dîner restant privilégié par l’ambiance, la clientèle, et l’animation qui y règne. Positive, vivante, de tous âges et de presque tous les styles sauf les pires, on s’y sent bien et même si certaines tables et sièges ne sont pas d’un confort exceptionnel, on parvient rapidement à l’oublier.

La carte, riche et longue, est à la fois classique et originale. On y retrouve ce à quoi l’on s’attend : pasta, antipasti, dolci, etc, mais ici travaillés d’une manière un peu décalée surtout dans la conception du plat et les accompagnements. Enfin, aucune pizza, grande ou petite, sur la carte.

Dans les antipasti sortant de l’ordinaire, une Mozzarella di Bufala de 500g à se partager, un Vitello Tonnato bien sûr mais avec du fenouil, et une belle Burrata avec artichauts, cédrat, poutargue et pousse de pourpier. Original, disais-je… Le Tempura (frito misto) de calamars et gambas est simplement accompagné de tomates cerises confites au four. Un frito misto un peu rustre, et soyons francs, un peu sec.

'La' Milanese - copie

La curiosité du lieu est « LA » Milanese, une véritable entrecôte de veau avec l’os, taillée en plusieurs morceaux bien saisis, d’une générosité sans pareille, et arrivant sur une planche de bois fumant de romarin planté au milieu. C’est étonnant, copieux, parfumé, et franchement très bon. L’effet est garanti et il faut impérativement être deux pour en arriver à bout. Accompagnée classiquement par une simple salade de roquette et, plus rare, d’une purée de topinambours. Un plat joyeux et convivial.

Sgroppino al limone © Gourmets&co .

Tiramisu et glaces dans les incontournables, mais il faut essayer le Sgroppino al limone, servi dans un grand verre et deux pailles, c’est une crème glacée au citron fouettée au proseco et à la vodka. Frais, revigorant, et addictif !
Carte des vins des deux pays, France et Italie, avec des entrées de gamme autour de 35/40 € et (trop) rares vins au verre.

Une table unique, réussie à tous les niveaux, avec une cuisine soignée, vivante, et même parfois amusante dans le bon sens du terme. C’est beau et c’est globalement bon. Tout le monde adore. Pourquoi pas vous ?

© Gourmets&co .243, rue Saint Martin
75003 Paris
Tél : 01 80 97 22 80
contact@ristorantenational.paris
M° : Réaumur Sébastopol ou Arts & Métiers
Petit déjeuner : 7h30-10h30 (lundi à vendredi) – 8h-11h (week end)
Déjeuner du lundi au vendredi
Brunch samedi et dimanche (12h-15h)
Dîner : dimanche à mercredi (19h-23h) – jeudi à samedi (19h-23h30)

Antipasti : 14 à 17 €
Pasta : 20 à 24 €
Piatti : 28 à 35 €
La Milaese : 68 € pour deux
I Dolci : 10 à 14 €

 

Haut de page