Restaurants Paris

FrenchEnglish

Café Jacques

Paris (VIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Salle © Gourmets&co

Bonne santé, bonne humeur, bonne vibration… on se croirait dans le pire de ce que peut offrir la Scandinavie.

 

Comme les gares, comme les théâtres, les musées ont maintenant leurs restaurants. Ils sont partout. A tout instant, à tout moment, à tous les endroits possibles et même inimaginables, on peut se restaurer. La nourriture est partout, à tous les coins de rue, dans le train, dans les avions, dans la rue, dans des camions, à domicile, et parfois dans les restaurants.

Le Musée du quai Branly – Jacques Chirac n’échappe pas à la règle et en abrite même deux. Les Ombres, au dernier étage, sur un registre gastro chic avec vue imprenable sur la Tour Eiffel, et jusqu’alors, le Café Branly dans une tendance plus bistrot et salon de thé. Il vient de tomber dans l’escarcelle d’Alain Ducasse qui s’est empressé de le relooker, refaire la carte, et mettre en scène sa propre idée d’une restauration de musée. Il est devenu, en hommage à l’ancien président, le Café Jacques.

Le concept est on ne peut plus actuel et dans l’air du temps qui passe et qui passera. Salle claire, lumineuse même avec ses grandes baies vitrées sur le jardin, sa terrasse aux beaux jours, son mobilier en bois clair, son service et accueil féminin, et les pâtisseries (sans beaucoup de sucre bien sûr) exposées en milieu de salle pour que ces dames aillent les choisir à l’heure du thé. L’ensemble respire la bonne santé, la bonne humeur, la bonne vibration, et l’espace d’un instant on se croirait dans le pire de ce que peut offrir la Scandinavie comme concept santé/sobriété/féminité/sécurité alimentaire. Un samedi au déjeuner, ambiance filles, femmes, familles, avec cet air pénétré rappelant que nous sommes ici pour nous cultiver.
La carte est en phase avec le concept général. Des céréales dans tous les coins, des herbes, du saumon mariné, une galette végétarienne, du potage, des graines, des sans trucs, sans machins, sans rien, pour ne pas effrayer ce gentil monde. Vivement ce soir que l’on se mette à table !

Boulgour, guacamole, etc. © Gourmets&co

Quelques « plats ». Boulgour, guacamole, agrumes, avocat. Un bol servi très froid, préparé le matin et mis dans un frigo qui marche bien. Aucune saveur n’a survécu.

Crevettes, riz basmati, épinards, etc. © Gourmets&co

Belles crevettes (c’est vrai), coco-curry spicy (not true), tombée d’épinards, riz basmati. Plat monté verticalement, les uns sur les autres, esthétiquement peu appétissant mais une belle harmonie des saveurs même si le « spicy » n’est pas au rendez-vous et un mélange riz – épinards qui fait un peu cantine d’hôpital.

Onglet de bœuf © Gourmets&co. jpg

L’Onglet de bœuf est une belle pièce généreuse et parfaitement cuite, tendre et de la mâche cependant, accompagnés aimablement par une poignée d’oignons doux aux raisins et de la polenta bien gratinée. Un plat recommandable.

Tartelette citron meringuée © Gourmets&co

La tartelette au citron meringuée est aussi agréable à regarder que délicieuse à déguster. Une réussite.
La carte des vins est pour le moins discrète mais très abordable dans sa sélection de bouteilles (entrée de gamme autour de 28/30 €) et quelques vins au verre sympathiques (de 7 à 9 €).
Si vous passez par là… mais vous êtes prévenus.

Cafe Jacques__SAN8453 - copie27, quai Branly
75007 Paris
Tél : 01 47 53 68 01
Pas de réservations
M° : Alma Marceau
Fermé lundi
Service de 9h30 à 18h

Menu : 27 € (2 plats à choisir dans la carte)
Carte : 42 € (minimum) – 48 € (maximum)
Grandes Salades : 21 et 22 €
A partager : de 15 à 19 €

Haut de page