Restaurants Paris

FrenchEnglish

La Bauhinia

Hôtel Shangri-La

Paris (XVIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Salle © Gourmets&co

Assiettes au vert chez le chef Christophe Moret.

 

La Bauhinia est une fleur. De la famille des orchidées, elle orne le drapeau de Hong Kong. Sous la grande voute de fer et de verre, largement inspirée par Gustave Eiffel, la lumière inonde la salle ronde et ouverte sur le lobby de l’hôtel. Agréable, lumineuse, paisible, clientèle business au déjeuner, quelques clients asiatiques, le tout dans un chic discret. Tout ce petit monde se retrouve pour profiter du calme de l’endroit sans se ruiner avec le menu déjeuner qui change tous les jours.

Christophe_Moret_shangri_la_paris1_52655

Discrètement, prudent, le printemps fait son entrée dans les plats du grand chef Christophe Moret. Il gère l’Abeille, son navire amiral gastronomique avec ses deux étoiles bien accrochées à son revers, ainsi que La Bauhinia dans un registre complémentaire mais plus abordable.

Une carte riche, variée, à tendance française et quelques plats du sud-est asiatique. Un mélange heureux dans lequel personne n’empiète sur le voisin. Pour fêter l’arrivée du vert dans les assiettes, notre choix s’est porté sur les premiers légumes que nous apportent les douceurs du climat, d’autant que le chef travaille avec un homme de confiance dont le ferme est du côté de Carpentras. Pour Christophe Moret, le printemps « c’est le renouveau, la fraicheur, la légèreté, et le croquant ».

Velouté de petits pois, crème crue © Olivia Goldman

Les tout premiers petits pois de la saison sont présentés en velouté, allégé par un bouillon dont le chef a le secret, servi avec ravioles de Royans et crème crue. Joli plat, couleur verte pimpante, mais le velouté manque un peu d’une saveur plus nette, diluée encore par la crème. Peut-être les petits pois sont-ils encore trop jeunes pour donner toute leur saveur.

Lieu jaune, asperges vertes, petits pois © Olivia Goldman

On les retrouve accompagnant le lieu jaune de ligne dans un sauté minute dit de Primavera, à savoir asperges vertes et salade. Le poisson est recouvert d’une fine croute dorée mais qui provoque une légère surcuisson de la chair, même si le plat demeure fort agréable.

Blanc de seiche grillé en salade thaï © Gourmets&co Pad Thaï aux crevettes © Olivia Goldman

Pour les plats asiatiques, belle salade thaï de blanc de seiche grillé, mangue verte, pomelos, avocat & papaye. Le classique Pad Thaï aux crevettes, pâtes de riz sautées, crevettes, œuf brouillé, jus de tamarin, radis daïkon, choux blanc, cacahuètes, ail et citron vert, est toujours aussi riche et aussi bon.

Fraises Ciflorettes © Olivia Goldman Millefeuille © Olivia Goldman

De Carpentras, sont arrivées aussi les fraises Ciflorette. Inventée de toute pièce par le Ciref en 1998, elle fait partie de ses fraises préfabriquées, précoce pour bloquer les importations d’Espagne et du Maroc, résistante, et d’un goût un peu vert surtout tôt dans la saison, mais avec du parfum et une légère acidité. Le chef les sert nature, avec une crème d’avocat citronnée légèrement, ce qui rajoute à l’acidité de l’ensemble, des pistaches torréfiées et quelques fraises des bois.
Accueil et service parfait, bon choix de vins au verre (de 9 € à 13 €), et on se réjouit que le printemps soit déjà au rendez-vous de La Bauhinia. Il vous y attend…

10, avenue d’Iéna
75016 Paris
Tél : 01 53 67 19 90
www.shangri-la.com
labauhinia.slpr@shangri-la.com
M° : Iéna – Voiturier
Déjeuner – Dîner – Afternoon tea – Brunch (Dimanche)
Ouvert tous les jours
Menu déjeuner : 38 € (2 plats) – 45 € (3 plats)
Carte : 70 € (minimum) – 79 € (maximum)

Haut de page