Restaurants Paris

FrenchEnglish

Monak

Paris (XVIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

IMG_9986

Contrairement à d’autres adresses du même genre dans le quartier, Monak bénéficie d’un bon chef en cuisine.

 

Nouvelle table parisienne, encore une, dans le triangle ou le quadrilatère du XVI et du VIII réunis, le Monak colle bien à l’esprit du quartier. On le repère facilement dans l’avenue Pierre 1er de Serbie avec son tapis bleu pimpant sur le trottoir et ses petits plots dorés pour une entrée faussement glamour. La décoration intérieure colle avec le concept installé par des spécialistes de la nuit et quelques proches du monde du football et du kick-boxing. Miroirs, tableaux tendances post-pop art, moquette profonde, glitter bar à cocktails, fauteuils confortables, et le tout drivé par un maitre d’hôtel d’une gentillesse confondante et omniprésent dans l’accueil et pour le service. La bonne surprise n’en est que plus grande car on s’attendait plutôt à des jeunes filles court-vêtues jouant la distanciation avec le client. La salle du sous-sol est très active le soir.

Mur de roses © Gourmets&co

Deux ambiances, deux mondes, différents suivant l’heure. Calme le midi avec un menu déjeuner spécial, plus people, faune de la nuit, le soir au dîner avec une carte des mets plus complète. Ayant largement soupé de la night life parisienne, nous avons opté pour le déjeuner et son menu qui change bien sûr régulièrement avec un choix entre deux plats dans chaque catégorie.
Marc Dizman est le chef des cuisines. Il connait l’ambiance « triangle d’or » avec un passage à l’Aventure et un autre à Marius & Jeannette, à l’époque où, étonnamment, la table avait une étoile.

Oeuf poché, champignons © Gourmets&co Saumon gravlax, agrumes © Gourmets&co

Il propose une cuisine nette, efficace, très bien réalisée et généreuse sur des plats classiques et du moment. Ainsi, un excellent œuf poché (impeccablement) posé sur une belle poêlée de champignons et rehaussé par un savoureux jus de veau. Belle entrée…
Dans un style plus frais, un saumon gravlax sur blinis un peu secs, passion, sucrine, et agrumes.

Pavé de rumsteak, frites © Gourmets&co

Dans le même esprit Steak de thon rouge au sésame, mais surtout un beau Pavé de rumsteak parfaitement cuit comme demandé, belle sauce au poivre, et frites tout à fait acceptables et servies très chaudes.

Poire pochée, chocolat praliné © Gourmets&co Tartelette citron, framboises © Gourmets&co

On oublie la poire pochée et sa sauce chocolat praliné pour se concentrer sur les adorables petites tartelettes au citron et framboise, agrémenté avec tact de quelques billes de yuzu. Frais et pimpant.

Carte des vins réduite au strict minimum comme les vins au verre. Contrairement à d’autres adresses du même genre dans le quartier, le Roxy , le Georges, etc., Monak bénéficie d’un bon chef en cuisine. Ce n’est pas le moindre de ses atouts.

IMG_990125, avenue Pierre 1er de Serbie
75016 Paris
Tél : 01 45 63 14 97
www.monakparis.com
M° : Iéna
Voiturier
Ouvert tous les jours
12h/14h45 – 19h/Minuit
Terrasse

Menu Déjeuner (sauf week-end) : 32 € (3 plats) – 24 € (2 plats)
Carte : 54 € (minimum) – 106 € (maximum, hors caviar)

Haut de page