Ma Cocotte

FrenchEnglish

Ma Cocotte

Saint-Ouen (93400) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

 

Ma Cocotte, we love you…!

 

Le rendez-vous favori des « puciers » et de leurs clients, cette Cocotte porte bien le nombre des années et n’a pas pris une ride, au contraire. Rentrée dans le giron des Bistrots pas Parisiens, elle est entre de bonnes mains pour repartir de plus belle. Une bonne équipe dont la responsable de salle Ludmilla est un des fleurons, un accueil friendly, un service impeccable, une terrasse au calme à l’abri du bruit de la rue des Rosiers, un intérieur designé par Stark qui n’a pas pris une ride, avec sa clarté dans la grande salle, ses bois clairs, ses petits salons à l’étage, tout cela concourt à distiller une ambiance de bon ton, et une atmosphère finalement assez paisible malgré le monde et les tables bien espacées y sont aussi pour quelque chose.

Le second Thomas balland © Olivia Goldman

Dans la grande cuisine largement ouverte sur le restaurant, Antony Huguenin dirige la petite mais efficace brigade, fort bien épaulé par le second Thomas Balland. Ce dernier est passé par quelques excellentes maisons dont le Plaza époque Christophe Moret, le George V époque Legendre et Briffard, et va bientôt faire l’ouverture en tant que chef du futur bistrot du groupe à Asnières (ouverture octobre). Un homme compétent, ouvert, sympathique et qui sait sortir des plats de belle tenue et plein de saveurs. Tout en conservant les classiques qui ont fait la renommée du lieu, les deux cuisiniers s’évertuent doucement mais sûrement à transformer la carte vers une approche plus actuelle. En ce moment l’harmonie est parfaite.

Cabillaud vapeur, sauce TomYam © Olivia Goldman

On peut se régaler d’un très bon Poulet à la broche, bon jus, et purée sans faille, mais aussi d’un excellent Cabillaud cuit vapeur, sur une remarquable sauce Tom Yam (sauce pimentée d’origine Thaïlande), ou sur une Assiette Végétarienne en une belle variation sur le brocoli.

Coco de ma Cocotte © Olivia Goldman Foie gras © Olivia Goldman

Les entrées sont un bel exemple de cette dualité d’époque et de style. Un fort honnête Foie gras de canard maison (légèrement sous-cuit), et le classique Coco de ma Cocotte, à savoir un œuf mayonnaise tiède, mimosa, et vinaigre de vin. Généreux et prenant. D’un autre côté, un tartare de thon sur une sauce salsa verde, sans surprise, et un intéressant maquereau gravlax, sur une rémoulade de daïkon un peu envahissante et une bonne mayonnaise de wasabi au pavot.

Saucisse, frites © Olivia Goldman Chou praliné © Olivia Goldman

Quant à la Saucisse (hachée fine) purée est la star du restaurant et c’est mérité.
Desserts discrets mais efficaces comme le fort réussi Choux praliné et chocolat au lait. Yummy…

Carte des vins ciblée sur quelques régions diverses et variées avec un focus sur la Bourgogne et les bordeaux, avec entrée de gamme autour de 30 € en bouteilles et une dizaine de vins au verre de 6 € à 9 €.
Ma Cocote demeure l’ilot incontournable dans un maelstrom de gargotes typiques de ce quartier des Puces Clignancourt. Un havre de paix et de bien-être et surtout une bonne table avec de vrais chefs en cuisine. Ca rassure et ca fait du bien. Ma Cocotte, we love you…

Table d'hôtes © Olivia Goldman106, rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
Tél : 01 49 51 70 00
www.macocotte-lespuces.com
M° : Porte de Clignancourt
Parking facile à deux pas en journée
Voiturier le soir
Ouvert tous les jours

Menu Midi : 19,90 € (2 plats) –
Menu «ma cocotte » : 29,90 € (3 plats)
Carte : 39 € (minimum) – 54 € (maximum)

 

Retrouvez la totalité des articles « Reportage Bistrots pas Parisiens » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandco.com/tag/reportage-bistrots-pas-parisiens/

Haut de page