Restaurants France

FrenchEnglish

La Part des Anges

Chinon (Indre & Loire) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

© Gourmets&co

Virginie Thénot est à l’évidence une femme douée et passionnée par la cuisine.

 

C’est le restaurant qu’il ne faut pas manquer à Chinon. Dans une petite rue tranquille du centre-ville, à deux pas de la Vienne qui s’écoule paisiblement, quelques chaises et tables dehors aux beaux jours et une petite salle accueillante, fraiche et sobre. Au fond, dans sa cuisine minimaliste, s’active avec grâce Virginie Thénot. C’est d’ailleurs gravé sur une des vitres : « Ici, je cuisine », signé de son nom. Le message est limpide, pas d’assemblage venant de l’extérieur, pas de sauces ou autres achetées aux divers grossistes en nourritures préfabriquées, ici Virginie est en cuisine et elle aime son métier.

Elle vient des Deux-Sèvres, d’Echiré précisément, célèbre (trop ?) par son beurre. Dès son plus jeune âge, elle aime aider ses parents en salle, et l’envie lui prend de demeurer dans un restaurant. Une rencontre avec Akrame, alors à Tours (aujourd’hui deux étoiles Michelin à Paris), la décidera définitivement. Premier restaurant il y a sept ans et la voici à la tête de La Part des Anges, un bien joli nom pour un bien joli restaurant. Elle est seule en cuisine pour gérer 25 couverts, et change environ toutes les six semaines ses plats et une partie de sa carte.

Son mari, Hervé, est en salle et gère l’intendance. Il le fait bien tant on se sent très vite à l’aise dans cet endroit pour l’instant unique à Chinon. La carte est courte bien sûr, jouant sur une partition de trois entrées, trois plats, et trois desserts au choix.

Foie gras © Gourmets&co

Amuse-bouche amusant et frais en un équilibre jute entre carottes et Fourme d’Ambert. Virginie fait son foie gras. Elle a raison car il est de qualité, aux saveurs fines et plein de délicatesse. Du beau travail, un peu gâché par un confit de blettes en accompagnement qui donne une note trop sucrée à l’ensemble. Mieux vaut déguster le foie gras seul avec un tour de sel, un tour de poivre, et tout va bien.

Asperges gratinées au beurre d'escargots © Gourmets&co

C’était la pleine saison des asperges. Virginie les travaille et les entoure avec amour pour un plat très riche et très « construit ». Jeu de textures intéressant entre des asperges blanches gratinées au beurre d’escargots et d’autres en tagliatelles crues. Beau travail.

Cabillaud Skrei, riz noir Vénéré © Gourmets&co

Ton sur ton de noir et de blanc, choc des couleurs et harmonie des saveurs, le filet de cabillaud, bien saisi mais un poil surcuit ce qui va le sécher légèrement et rendre plus difficile l’accord avec du riz vénéré, malgré une belle sauce qui enrobe le tout. Un plat riche et généreux, cependant.

Veau, légumes primeurs, ail des ours © Gourmets&co

Le Veau aux légumes primeurs est également un plat généreux, variation sur la blanquette mais en plus léger et plus végétal. Cuisson parfaite des légumes qui leur fait donner le maximum de goût, belle qualité et cuisson du veau, sauce à la texture un peu « tapioca » assez étrange mais le plat est vraiment savoureux, avec une légère tendance familiale du meilleur effet.

Bon choix de fromages en association avec le MOF ( Meilleur Ouvrier de France) fromager Rodolphe Le Meunier, à La Croix-en-Touraine.

Citron, mousse, tuile © Gourmets&co Chocolat, café, Amaretto © Gourmets&co

Desserts très soignés où l’on voit que la cheffe est très à l’aise dans le sucré. Une belle variation sur le citron tout en douceur et en légèreté, et une remarquable alliance entre du chocolat, du café, et une pointe d’Amaretto à la saveur d’amande amère qui vient relever le tout. Une bonne idée bien mise en scène… et que c’est bon !

Carte des vins bien sélectionnée et bien ciblée sur la région, avec un parti pris vers les vins bios et cultivés en biodynamie. Prix sages avec des entrées de gamme en bouteilles autour des 25/27 € et un choix de vins au verre entre 5 € et 6,50 €.

Virginie Thénot est à l’évidence une femme douée et passionnée par la cuisine. Elle propose des plats à tendance créative, en tout cas toujours avec une recherche des alliances pointues ou évidentes mais jamais neutres ni ennuyeuses. C’est une cuisine vivante, fraiche, soignée, pensée, et bien réalisée la plupart du temps. On y décèle un bel avenir lorsque certains plats un peu bancals ou un peu trop riches se seront affinés. Petits défauts de jeunesse que le talent évident de Virginie Thénot saura vite corriger. Une bien belle table qu’il faut absolument découvrir à Chinon.

5, rue Rabelais
37500 Chinon
Tél : 02 47 93 99 93
www.lapartdesanges-chinon.com
Fermé lundi et mardi
Dîner à partir de 19h30

Menus : 32 € (3 plats) – 37 € (3 plats +fromages)
Formule déjeuner semaine : 22 €

 

Lire la suite: Au Chapeau Rouge

Retrouvez la totalité des articles « Reportage Chinon » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandco.com/tag/reportage-chinon/

Haut de page