Restaurants Paris

FrenchEnglish

Mavrommatis

Paris (Vème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Mavrommatis Andreas

C’était un repas chez Mavrommatis et c’était parfait.

 

Claude Chabrol, cinéaste et fine gueule, s’écriait chaque fois qu’il terminait un repas sans intérêt : « Encore un de raté ! ». Chez Mavrommatis on a envie de s’exclamer : « encore un de réussi ! ». Il est vrai qu’on a le sentiment d’une progression en cuisine assez impressionnante à chaque visite. La dernière en date n’a pas failli à la règle, bien au contraire.

De plus, la salle refaite est d’une fraicheur incroyable, jouant sur les espaces et les couleurs douces. L’équipe en salle frôle la perfection et l’accueil est parfait. La carte est riche, variée, mêlant harmonieusement les influences grecques, chypriotes, et moyen orientales. Thon, poulpe, salade, pagre, aubergines et légumes variés, tout respire la Méditerranée et ses richesses.

Amuse-bouche © Gourmets&co Salade grecque à notre façon © Gourmets&co

Amuse-bouche trop mignon, délicat : crevettes, tomates, mangue. Le mot galvaudé « mise en bouche » prend ici tout son sens.
La Salade grecque « à notre façon » est une petite merveille : millefeuille de tomates anciennes, olives de Kalamata, feuilles de câprier, sorbet Green Zebra. Belle construction en assiette, un peu déstructurée, mais où tout retombe sur ses saveurs.

Auberge confite, légumes cuits et crus © Gourmets&co

Dans le même esprit, une grosse tranche d’aubergine confite au thym sauvage, surmontée de légumes cuits et crus, d’une crevette Obsiblue (crevette bleue de Nouvelle Calédonie), et de lardo di Colonnata. Harmonie parfaite de ce montage, beau et délicieux.

Langoustines © Gourmets&co

Délicates petites langoustines entourées d’une mousseline de chou-fleur à l’ouzo, et jus de crustacés. Cuisson parfaite, construction et alliance des goûts géniale, et mon tout d’une grande finesse.

Classique de la maison, les Encornets sont farcis avec une crevette Obsiblue (again…) fenouil confit, entourés d’une rouille au curcuma, et jus d’une kakavia (soupe de poissons grecque). C’est riche, subtil, et c’est un plat magnifique autant que rustique.

Thon grillé aux épices © Gourmets&co

Le Thon rouge est plus évident, avec toujours cette cuisson au rouge, parfois écœurante. Chez Mavro il est grillé aux épices Zaatar (mélange d’épices du Moyen Orient), mis en valeur par une boutargue fumée, un jus vert à la cardamome, et quelques légumes d’été. Plaisant.

Café & cacao © Gourmets&co Ananas, fraicheur de fenouil © Gourmets&co

Une petite fraicheur après tout ce bonheur : des ananas en fraicheur de fenouil, Manouri (fromage grec de vache) à l’ouzo, et sorbet citron. Les autres desserts savent mélanger avec tact le café, le chocolat et une crème au safran ou du chocolat, de l’olive et du basilic.
C’était un repas chez Mavrommatis et c’était parfait.

42, rue Daubenton
75005 Paris
Tél : 01 43 31 17 17
www.mavrommatis.com
M° Censier Daubenton
Voiturier
Fermé dimanche, lundi, mardi midi, mercredi midi

Menu déjeuner : 45 € (3 plats)
Menu Signature : 115 € (7 plats)
Menu Découverte : 85 € (5 plats)
Carte : 71 € (minimum) – 101 € (maximum)

Haut de page