Restaurants Paris

FrenchEnglish

Le P’tit Canon

Paris (XVIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

© Gourmets&co

Il distille une joie de vivre et de bien manger communicative.

 

Il est peut-être « p’tit » mais ce Canon a vécu. On a même retrouvé dans les archives un menu du début du XXème siècle, époque où le restaurant s’appelait le Nid Béarnais. Il reste quelques vestiges de cette époque : des luminaires, le sol en mosaïque, et le comptoir qui, s’il est plus récent, a du cependant voir quelques générations s’y accouder. Un mélange réussi de l’ancien et de l’actuel sans tomber dans le vintage revu et corrigé, ni le faux vrai qui est la marque de fabrique de nombreux « bistrots » parisiens.

Bienvenue © Gourmets&co

L’accueil et le service, dont la sémillante Carol est une des pièces maitresses, est lui aussi à l’ancienne. Pas de fausse décontraction distanciée, pas de sourire sur commande, pas de mini-jupes moulantes école Costes, du naturel, de la simplicité et une chaleur humaine qui transparait sans la forcer. En un mot, on se sent bien au P’tit Canon.

La carte est bien sûr sous plastique et la variété des plats proposés montre que l’on ne chôme pas en cuisine. Tout le monde est au rendez-vous, de la tête de veau au canard à l’orange en passant par tous les classiques de la cuisine bistrotière.

Oeufs mayonnaise. © Gourmets&co pg Terrine © Gourmets&co

Les œufs mayonnaise sont généreux et de bonne tenue. La Terrine de campagne est plutôt urbaine mais goûteuse et rassurante, servie avec petit salade fraiche et compotée d’oignons fort réussie.
Le Canard à l’orange était le plat du jour et c’était un bon jour. Copieux et cuisson parfaite. Du beau travail de vrai bistrot, sans chichis mais avec une jolie sauce enveloppante.

Noix d'Entrecôte © Gourmets&co

La Noix d’entrecôte est goûteuse et là encore parfaitement cuite, saisie et tendre, avec des frites acceptables. Nourrissant.
Dessert en contrepoint du reste avec une crème certes brûlée mais pas assez cuite donc coulante. Un trébuchage sans grande conséquence sur l’ensemble.
Bon choix de vins au verre à prix tout doux (autour de 5 à 6 €) et carte des vins où l’on peut trouver son bonheur sans se ruiner.

Un bon et accueillant bistrot de quartier, à deux pas de la rue de Lévis, vivante et gourmande, bien dans son jus et qui distille une joie de vivre et de bien manger communicative.

Logo36 rue Legendre
75017 Paris
Tél : 01 47 63 63 87
www.leptitcanonparis.fr
Fermé samedi midi & dimanche
Ouvert dès 10h30 et jusqu’à 2h du matin

Menu : 18 € (2 plats)
Carte : 28,50 € (minimum) – 49 € (maximum)

Haut de page