Restaurants Paris

FrenchEnglish

Les Envies

Levallois (92300) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

InterieurJour1

On mange tout à fait convenablement dans ce bistrot paisible où l’on se sent bien.

 

Levallois est une ville périphérique de Paris qui brille de mille feux dont ceux de l’actualité mais aussi par l’absence de tables dignes d’intérêt. La proximité avec la capitale, surtout les XVIème et XVIIème arrondissements, y est sûrement pour quelque chose. Cependant, quelques bistrots sortent du lot de la multitude de food shops destinées surtout aux employés des grandes sociétés installées à Levallois.

Parmi ceux-ci, Les Envies est en train de se faire une bonne réputation. Justifiée ? Oui et non.
Bien situé en face de la Mairie, à deux pas du métro Anatole France, un parking de l’autre côté de la rue, le bistrot a bonne allure, vu de l’extérieur. Même chose à l’intérieur, tout en baies vitrées sur la rue calme, décor intérieur d’une simplicité biblique mais pas désagréable pour autant. La chaleur vient de l’accueil naturel et joyeux de la patronne Mélanie. On dirait sincèrement que cette jeune femme tout sourire est ravie de vous voir. Efficace également puisqu’elle est seule en salle à gérer, et bien, le service des quelques trois dizaines de couverts.

Son compagnon, Arnaud, est en cuisine. Seul également. Il gère une carte de quinze propositions (5 de chaque) qu’il met un point d’honneur à changer chaque fois que les stocks de produits pour ce plat sont épuisés. En prime, la proposition du jour. Autant dire qu’Arnaud ne chôme pas, et son exigence sur les provenances comme sur la réalisation à la commande de ses plats ne sont pas des figures de style.

Foie gras mi-cuit maison © Olivia Goldman . Avocat et tourteau © Olivia Goldman

Ainsi, le foie gras est mi-cuit à la maison, comme le chutney de mangue qui l’accompagne (est-ce vraiment nécessaire cette manie du sucré alors qu’un tour de poivre et une pincée de sel suffisent), et des toasts. Belle pièce, recommandable.

Pour plus de fraicheur, le Tartare d’avocat et tourteaux fraichement décortiqués (le chef insiste sur ce fait) laisse la vedette au tourteau et c’est tant mieux.

Bar, mousseline de panais © Olivia Goldman . Faux-filet, frites maison © Olivia Goldman .

Le Filet de bar, accompagné d’une mousseline de panais, et agrémenté d’un jus de viande ne laisse pas un souvenir inoubliable par une certaine fadeur de l’ensemble. La présentation, consistant à poser le filet de poisson sur la mousseline, est à éviter car peu esthétique et tout s’écrase dès le premier coup de couteau ou fourchette.

Le Faux-filet de race Montbéliard est une belle pièce, bien ferme et fort goûteuse, parfaitement cuite comme demandée, accompagnée de grosses frites maison d’une rusticité sympathique.

Crumble noisttes, poires caramélisées © Olivia Goldman . Tarte fine aux pommes © Olivia Goldman .

Le chef est sans doute plus à l’aise dans le salé que dans le sucré, si l’on goûte la Tarte fine aux pommes cuite (trop) minute, et un honnête Crumble de noisettes aux poires caramélisées.
Quelques vins au verre bien choisis à prix doux, comme l’ensemble du restaurant qui offre une qualité sérieuse, un certain savoir-faire, et une belle application à satisfaire une gentille clientèle locale pour la majorité. On mange tout à fait convenablement dans ce bistrot paisible où l’on se sent bien et surtout entre quatre bonnes mains, celles du chef Arnaud et celles de Mélanie. Ils méritent une visite que l’on ne regrette pas. On leur souhaite de réussir dans leur belle aventure.

Les Envies
43, rue Gabriel Péri
92300 Levallois
Tél : 01 47 57 61 08
www.bistrolesenvies.fr
bistrolesenvies@gmail.com
M° : Anatole France
Fermé Dimanche et lundi

Formule midi (sauf Samedi) : 27 € (2 plats)
Carte : 36 € (minimum) – 51 €

Haut de page