Restaurants Paris

FrenchEnglish

Québecium

Paris (XVIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt

: cuisine correcte

: cuisine intéressante

: cuisine enthousiasmante

: cuisine exceptionnelle

Extérieur © Gourmets&co

Poutine quand tu nous tiens…

 

Sur le plan culinaire, la province du Québec se fait assez discrète. Il est vrai que le climat est difficile en hiver et une grande partie du Printemps. L’été la campagne et les forêts sont infestés de moustiques gros comme des avions de chasse. Cependant les spécialités locales sont nombreuses, toutes plus au moins liées au froid donc pour se réchauffer.

De là à ouvrir un restaurant-épicerie sur cette région, il fallait oser. C’est fait avec Québecium. Après tout, pourquoi pas ? Paris est réputé pour accueillir toutes les nourritures du monde, ou pas loin, dans un nombre incalculable de restaurants.
Certes le lieu est étrange mais a le mérite d’être vaste, haut de plafond, baies vitrées sur la rue et les environs qui ne sont pas bouleversants. Nous sommes à deux pas de la Porte de Clichy. Un coin épicerie pour ne pas repartir les mains vides, des tables et chaises alignées au confort plus que modeste et la clientèle, ce jour-là en tout cas, est plutôt tendance étudiant ou adultes jeunes curieux de découvrir. Bon esprit général comme dans le service cool et souriant.

Carte courte, trois entrées, deux plats, deux desserts et… des poutines. L’origine du nom est assez obscure, sans doute une variation du mot « pudding », et le plat est apparu dans les années 1960. Au Québec, on trouve au moins une dizaine de variétés. Restons sur la classique, la traditionnelle. Un des avantages de la poutine est que, pour un prix modique (9 €), vous ne sortez pas avec la faim. Car la belle est nourrissante et tend plutôt vers la nourriture de bucherons. Un grand bol empli de frites, de fromages, et une sauce maison un poil sucré. Je me suis laissé dire que le fromage utilisé ici, le Saint-Guillaume, n’était pas le fromage utilisé à Montréal qui est le cheddar. Il n’empêche que le plat est chaleureux, joyeux, et que la portion simple est suffisante. Une bonne bière De Champlain ou un pinot blanc, et tout roule.

Poireaux vinaigrette © Gourmets&co Cabillaud © Gourmets&co

Sinon, il y a des poireaux mimosas gentillets et une bonne terrine de bison… d’élevage, ne commencez pas à hurler ! Ce jour-là, le Cabillaud à la plancha servi avec un wok de légumes et une sauce jus-rizo était absolument parfait et fort délicieux. Le Québecium travaille aussi dans la finesse.
Le Pain Doré est le dessert à ne pas laisser passer. Il s’agit d’un pain perdu, compote de pommes, et chantilly à l’érable. C’est bon comme là-bas, sinon meilleur !

Pain perdu © Gourmets&co Poutine classique © Gourmets&co

Les prix sont doux ce qui permet une certaine indulgence et il est toujours amusant de découvrir d’autres habitudes alimentaires. Le Québecium joue bien son rôle d’ambassadeur de la cuisine de la belle province, sans en surjouer les codes et l’imagerie. On y passe un moment agréable ce qui est finalement l’essentiel.

Salle © Gourmets&co4, rue Bernard Buffet
75017 Paris
Facebook & Instagram
#quebecium
@quebecium
M° : Brochant
Fermé dimanche & lundi
Terrasse aux beaux jours
Livraison

Formule : 17 € (2 plats) – 20 € (3 plats)
Carte : 27 € (minimum) – 29 € (maximum)
Poutines : de 9 € à 12 € (portion simple)

 

Haut de page